« Rire et mourir » – « the killing Joke » Le chef d’oeuvre d’Alan Moore ressort en librairie

Cela fait 7 ans que j’attends la ré-édition de cette bande dessinée culte de 1988 tout simplement introuvable, « Rire et mourir » ou soit disant l’une des meilleures bandes dessinées autour de l’univers de Batman. L’histoire se concentre sur le Joker et ses origines mais aussi sur le rapport qu’il entretient avec Batman. Il est son double noir, lui qui est tombé dans la folie alors que le justicier masqué reste au bord du précipice. Un scénario en béton armé concentré sur le nemesis le plus connu de tous les supers-vilains de comic books. Mais cette fois-ci, le Joker a un visage humain et c’est ce qui rend la bande dessinée géniale. Ce comic book est signé Alan Moore, le scénariste de « the watchmen », « From Hell », « V for vendetta » et « la ligue des gentlemen extraordinaires ». Un maître. Mais il ne faut pas oublier Brian Bolland, le dessinateur qui donne aux traits de ce « killing joke » une classe innouie. C’est la première fois que je trouve que le talent scénaristique de Moore rencontre un dessin aussi beau. Je ne suis pas fan de Dave Gibbons (watchmen) ou de David Lloyd (V for vendetta). Pour cette ré-édition, Bolland a recolorisé les planches originelles et le résultat s’avère encore plus impressionnant (j’avais feuilleté un ancien exemplaire aux couleurs bien plus ternes). Donc précipitez vous sur ce bijou qui a fortement influencé le film « the dark knight » de Christopher Nolan.

Laisser un commentaire