« Arkham Asylum » – Critique d’un des meilleurs Batman – le comic book culte ressort en librairie

 

Cet ouvrage de 1989 de Grant Morriso, peint par Dave Mc Kean, est l’un des fleurons des comics books. « Watchmen« , « the dark knight Return » ou « Rire et Mourir » avaient ouvert le bal d’un basculement des comic books dans le noir profond. Ces trois ouvrages utilisaient le mythe du super héros pour mieux tâter le pouls d’une société sclérosée par l’appât du gain, la course aux armements ou la brutalité quotidienne des rapports sociaux.

J’ai mis de nombreuses années avant de pouvoir lire ce graphic novel culte qui n’était plus disponible à la vente et revient dans une édition classieuse.

Le pitch est génial. Les pires criminels mentaux de Gotham City, menés par le Joker, prennent en otage le personnel de l’Asile d’Arkham, dans lequel ils sont internés. Leur rançon est simple. Ils veulent que Batman les rejoigne puisqu’ils estiment qu’il est aussi dérangé qu’eux mêmes.

A partir de ce cadre scénaristique, le thème de la folie va être développé de manière surprenante, dans les méandres des couloirs glauques d’Arkham, Batman devant parler avec le Chapelier fou, Zeus, Pile ou Face, Croc, Dr Destiny et le Joker, bien entendu. Quel super vilain brillant, psychiatriquement fascinant lorsqu’un auteur ne s’arrête pas au clown tueur. Batman va donc affronter la folie de ceux qu’il a capturé par le passé mais aussi la sienne, qui guette. Mais le plus réussi dans le déroulé est l’histoire d’Amadeus Arkham, le fondateur de l’asile.

La BD n’est pas à faire lire à des âmes sensibles ou des enfants, c’est de la BD adulte, violente psychologiquement et visuellement. Et justement, à une époque où photoshop n’existait pas, il est bluffant de découvrir le travail graphique de Dave Mc Kean. Ce dernier a recours à des peintures hallucinantes très très loin de l’imagerie classique du comic book, de vrais tableaux sur lesquels il sur-imprime des montages photos, des collages. Le résultat est impressionnant. « L’Asile d’Arkham » est enfin reparu, tout comme « Rire et mourir« . Saisissez l’opportunité de l’acquérir avant la prochaine rupture de stocks…

 063010_arkham_grant dans Qui se lit...

Une Réponse à “« Arkham Asylum » – Critique d’un des meilleurs Batman – le comic book culte ressort en librairie”

  1. Guigz dit :

    Je cherchais un pitch intéressant pour une critique de ce livre que j’allais rédiger. Je vais donc honteusement pomper sur le votre. Ceci dit, je rejoins votre avis sur la qualité de cet ouvrage, puissant, violent, complexe et somme toute brillant, tant sur le plan scénaristique que visuel.

Laisser un commentaire