Archive pour le 8 mai, 2018

Guy Ritchie revient au film de type Snatch et Arnaques, crimes et botanique

8 mai, 2018

Guy Ritchie revient au film de type Snatch et Arnaques, crimes et botanique    dans Films series - News de tournage 99453

Découvert en tant que réalisateur de cinéma avec un style clipesque très énervé sur les excellents Arnaques, crimes et botanique puis Snatch, l’ex époux de Madonna, Guy Ritchie n’a pas fait que des bons films. En effet, la limite de son « style » c’est qu’il n’en n’a qu’un qui n’évolue pas franchement. Lorsque Matthew Vaughn, scénariste des deux films qui ont fait sa notoriété, est parti pour devenir un excellent réalisateur (X-Men le Commencement, Kingsman et sa suite Kingsman Le Cercle d’Or), les films de Ritchie sont devenu bien moins pertinents, vidés de leurs répliques et de leur humour. A la dérive fut un naufrage, Revolver passe inaperçu, et RocknRolla retente le coup des deux premiers films sans aucun succès.  C’est Sherlock Holmes en 2009, dont il tournera la suite en 2011 qui remet sur scelle Guy Ritchie à Hollywood. Il adapte plutôt bien la série Tv Agents très spéciaux : Code UNCLE. Mais c’est un four au box office. Et le pire est à venir avec Le Roi Arthur sorti en 2017, qui est un échec monumental et un navet tout aussi immense.

Et donc ben après cette carrière qui n’est pas des plus concluantes, il réalise l’adaptation live d’Aladdin pour Disney, histoire d’encaisser un succès quasi assuré.

Et il souhaite donc enchainer par TOFF Guys et re-revenir à ses sources.  Le pitch est le suivant :

« Un baron de la drogue très anglais tente de détourner les fonds de son empire en le revendant à une dynastie de milliardaires de l’Oklahoma. Le film aura une signature hyper-réaliste tout autant qu’une mise en scène hyper-énergique avec des dialogues anglais qu’il sera probablement difficile de comprendre tant ils seront délivrés à la vitesse de l’éclair par des personnages excentriques. »

Vous me permettrez de rester dubitatif puisque tout dépendra de…son scénariste !

« Sherlock Holmes 3″ sortira fin 2020 avec Robert Downey Jr. et Jude Law

8 mai, 2018

Sherlock Holmes reviendra pour une troisième aventure avec Robert Downey Jr. et Jude Law.

Si Guy Ritchie ne sera très probablement plus derrière la caméra, le site coming soon indique que le nouvel épisode est fixé au 25 décembre 2020, ce qui suppose un tournage en 2019.

Il est vrai qu’avec un premier épisode en 2009 et un second en 2011, qui ont tous les deux bien marché au box office, on se demandait pourquoi le 3ème projet ramait. C’est surtout une question d’agendas des stars visiblement.

Avec plus d’un milliard de dollars de recettes de part le monde, la franchise reviendra forcément régulièrement.

« Avengers: Infinity War » Joe et Anthony Russo – critique du Blanc Lapin

8 mai, 2018

Je ne sais pas ce qui m’a pris de retourner voir un Marvel alors que d’habitude je trouve les personnages insipides et vraiment pas intéressants et que la récente tentative « Black Panther » m’a sérieusement agacée, d’autant que les critiques étaient bien trop consensuelles.

Et surprise, cet « Avengers : Infinity War«   est plutôt réussi !

La raison est double. Le film est sombre, ce qui d’habitude n’est pas le cas or si je préfère largement DC Comics à Marvel, c’est justement pour les aspérités des vilains et des héros.

La seconde et évidente réussite du film est son grand méchant interprété par Josh Brolin, qui joue en performance capture un Thanos ultra violent, fou mais qui ne se contente pas d’être un titan tiran. Il a une logique de fonctionnement de l’univers, de régulation de la vie sur les planètes tel un Dieu qu’il cherche à devenir au prix de génocides par milliers. Mais il a un talon d’Achille, sa fille adoptive Gomora, découverte dans les Gardiens de la Galaxie. Et c’est le seule être vivant pour qui il éprouve des sentiments.

Le film est par ailleurs en bonne partie un space opéra qui ne se passe pas sur terre, rendant paradoxalement les délires visuels plus crédibles.

Or pour qu’un film d’aventure, de SF ou de comic book soit vraiment réussi, il lui faut cet ingrédient là, un antagoniste complexe et limite attachant.

Les scénaristes ont eu raison de jouer cette carte maitresse qui donne au film une couleur inédite chez Marvel, où généralement les méchants sont chiants.

D’ailleurs Thanos est entouré d’une escouade de généraux, le Black Order, tous aussi flippants les uns que les autres.

Bon après le film est un enchainement de combats qui peut lasser voir gaver bon nombre de gens mais les frères Russo ont l’intelligence de les couper de séquences plus lentes, de se faire rencontrer certains personnages qui n’ont pas eu l’occasion de faire connaissance dans les précédents films.

Et puis ils finissent sur une fin qui espérons le, ne sera pas totalement démentie dans un an, lors de la sortie de la seconde partie…car si le choix peut paraitre gonflé à l’écran, on se doute qu’il est forcément réversible.

Bref, c’est le premier film Mavel intéressant depuis un bon bout de temps.

La piste aux lapins :

3,5 lapins