« Triple Frontier » de J.C. Chandor – critique du Blanc Lapin

Résultat de recherche d'images pour "Triple Frontier affiche"

Johnny Depp, Will Smith,  Tom Hanks, Tom Hardy, Casey Affleck, Channing Tatum devaient tenir les rôles titres du nouveau film de J.C. Chandor.

Mais ils ont tous abandonné à un moment ou un autre…

Après l’abandon de la Paramount en 2017, c’est Netflix qui a sauvé le projet…

J.C Chandor est l’un des réalisateurs les plus intéressants du moment après trois brillantes réussites que sont Margin Call, All is LostA most Violent year.

Le film se situe dans le milieu du crime organisé à la frontière entre trois pays, l’Argentine, le Brésil et le Paraguay. D’anciens soldats des forces spéciales peinant à joindre les deux bouts se réunissent pour préparer un coup risqué : piller un baron de la drogue sud-américain.

Le casting est composé de Ben Affleck, Oscar Isaac, Pedro Pascal et Charlie Hunnam et Garrett Hedlund.

Le problème du film est qu’il est un peu trop conscient de son casting et en joue. Passé le fait d’être impressionné d’autant de testostérone réunie grâce à Netflix, on se prend parfois à réinterroger sur le pourquoi. Le film est bien mis en scène, bien joué, rien à redire mais pourquoi avoir voulu raconter cette histoire de gros bras qui veulent se faire du blé pas facile et se mettre au vert ? Le scénario est trop fade et vire trop souvent au film d’action sans grande prise de recul sur le sujet.

Le film est comme étouffé par son sérieux et sa terminaison est fade. Le manque d’empathie pour les personnage et l’académisme de la mise en scène achèvent le long métrage et on se dit que le brillant J.C. Chandor aurait mieux fait de ne pas insister pour monter ce film. Mauvaise pioche pour Netflix.

La piste aux Lapins :

2 étoiles

 

 

 

Laisser un commentaire