« Seberg » de Benedict Andrews – critique du Blanc Lapin

Seberg - film 2019 - AlloCiné

Je ne comprends pas bien la raison du mauvais accueil critique de ce film outre atlantique, qui est disponible sur Amazon Prime et ne passera pas par la case sortie ciné. En effet, les critiques sur Rotten Tomattoes sont globalement mauvaises alors que le film est loin d’être raté.

Il s’intéresse à l’actrice Jean Seberg et à son engagement aux côtés des blacks panthers. Cette dernière les finança dans les années 70 et fut prise pour cible par le FBI dont John Edgar Hoover était encore le maitre.

Le film nous raconte l’enfer qu’elle a vécu et la paranoïa qui la prit et qui d’ailleurs la suivra jusqu’à la fin de sa vie. Si l’actrice d’ »A bout de souffle » de JL Godard décédera en 1979 à 40 ans, dix ans après les évènements racontés, d’un suicide supposé, il est effectivement intéressant de rentrer dans cet épisode méconnu.

Certes le film embellie son histoire avec Hakim Jamal, cousin de Malcom X, puisque ce dernier l’aurait en réalité battue et lui aurait extorqué des fonds.

Le casting est tout d’abord impeccable avec une Kristen Stewart convaincante dans le rôle titre alors qu’elle n’est pas ressemblante et disons le clairement, elle dégage moins que Jean Seberg à l’écran.

Dans le rôle de l’agent du FBI on retrouve l’excellent et trop rare Jack O’Connell, l’un des meilleurs acteurs ayant la trentaine. Il est comme d’habitude tout en nuances entre son physique très viril et les questionnement intérieurs qu’il arrive à exprimer avec subtilité. L’amant black est joué par Anthony Mackie (Avengers), le boss du bureau FBI par Colm Meaney et Romain Gary par notre Yvan Attal national, toujours très bon.

Le film ne souffre ni de faiblesse scénaristique ni de longueurs et se trouve plutôt léché et bien réalisé.

Si on cumule un sujet intéressant, montrant le racisme encore profond du FBI au début des années 70 (Hoover était était connu pour cela), un casting impeccable et une mise en scène de qualité, franchement, je ne comprends pas l’accueil critique du film. C’est injuste. Certes ce n’est ni un chef d’œuvre ni un grand film dont on se souviendra  mais comparé à la moyenne des sorties ciné et Vod, le film est réussi.

Je vous conseille donc ce Seberg qui n’a aucunement à rougir de son résultat.

La piste aux Lapins :

3,5 lapin

Laisser un commentaire