Révolution ciné : Warner sortira ses blockbuster 2021 au ciné ET sur HBO Max

https://www.courrierinternational.com/sites/ci_master/files/styles/image_original_1280/public/assets/images/dune.png?itok=Klf_FZm1Matrix 4, la sortie du film le 21 mai 2021 en même temps que John Wick 4 –  Free Dom

Après la décision de Disney de sortir Mulan puis Soul, le dernier Pixar, en streaming sur sa plateforme Disney plus, la firme a indiqué vouloir poursuivre pour de nombreuses autres productions Disney/Pixar/Marvel/LucasFilms/Fox…

La Warner fait cette semaine une annonce terrible pour les exploitants de cinéma et emboite le pas à Disney dans la guerre du streaming.

Warner s’est planté avec Tenet en cédant aux demandes de Christopher Nolan de sortir le film en pleine pandémie en tablant sur une course de fond et un box office sur le long terme avec peu de cinémas ouverts mais pas de concurrence.

Elle sortira Wonder Woman 1984 le 16 décembre au cinéma mais aussi sur sa plateforme HBO Max durant un mois sans coût additionnel par rapport à l’abonnement. Une manière de jouer sur deux tableaux et de booster une plateforme encore à la traine. Cette solution hybride se justifie d’autant plus que de nombreux pays dont les pays d’Europe, n’ont pas accès à HBO Max.

Mais là c’est un coup de poignard à l’industrie des salles de ciné avec l’annonce d’une sortie de tous les blockbusters 2021 sous le même mode !

Soit Dune, Matrix 4, The Suicide Squad, Godzilla vs. Kong, Mortal Kombat, Conjuring 3, Space Jam: A New Legacy, Tom et Jerry, Cry Macho (prochain Clint Eastwood), Reminiscence,  Those Who Wish Me Dead (le prochain Angelina Jolie avec Nicholas Hoult), The Little Things (thriller avec Rami Malek, Denzel Washington, Jared Leto).

A chaque fois, la diffusion en streaming ne durera qu’un mois pour attirer des abonnés.

Les exploitants européens seront moins durement touchés puisque la plateforme n’y est pas présente mais le risque est le piratage d’une part et surtout que cette attitude exceptionnelle ne le soit plus même après la fin de cette pandémie.

Après, je reste persuadé que ce type de films auront toujours un public large dans des salles de cinéma qui livrent une expérience autrement plus différente et qualitative.

Mais forcément, ce n’est pas une bonne nouvelle et ceci peut faire craindre un affaiblissement des exploitants même si on peut tenter d’être optimistes en se disant que le public du streaming ne va pas forcément au cinéma…

 

 

Laisser un commentaire