« Our friend » de Gabriela Cowperthwaite – critique du Blanc Lapin

Film Info

Avec Dakota Johnson, Casey Affleck, Jason Segel

Amazon Prime Video : prix, avis et actualités - Les Numériques

Matthew Teague et sa femme, Nicole, apprennent qu’il ne reste que six mois à vivre à cette dernière. Bouleversé, le couple va bénéficier du soutien de leur meilleur ami. Celui-ci va mettre sa vie en suspens et s’installer chez eux. Son implication va être plus importante que ce que le couple aurait pu imaginer…

« Our friend » a tout du mélo qui peut virer super tire lare et pénible à tout instant. Il faut dire que le thème est raide, surtout quand on sait que c’est une histoire vraie.

Fort heureusement la mise en scène de Gabriela Cowperthwaite, évite de tomber trop souvent dans cet écueil, en alternant des flashs backs heureux plusieurs années avant la maladie. Ce procédé permet de mieux comprendre le couple, leur vie de famille, cet ami très présent et d’une empathie presque anormale pour sacrifier toute sa vie personnelle pour eux.

Elle décrit alors avec délicatesse cet être relativement seul, qui a du mal à créer sa propre vie et va préférer consacrer cette dernière à ses deux amis, ses seuls amis, dont l’une va mourir. C’est évidemment une belle histoire, émouvante à plusieurs reprises et pour laquelle ces scènes de retour en arrière apportent la lumière, la respiration nécessaire pour que le film déjà se regarde sans être trop glauque et surtout accompagne cette émotion comme les personnages accompagnent leur proche vers la mort.

Le film est plutôt courageux et à part une scène complètement con où le gros délire c’est de se jeter dans une fontaine, ridicule, le reste est sobre et de qualité. Les deux heures de films passent au final assez vite. Une réussite.

La piste aux Lapins :

3,5 lapin

Laisser un commentaire