Archive pour le 12 juin, 2021

« Petite Maman » de Céline Sciamma – citique du Blanc Lapin

12 juin, 2021

Petite maman - film 2021 - AlloCiné

Céline Sciamma est aujourd’hui l’une des réalisatrices star du cinéma d’auteur français. Son très beau « Portrait de la jeune fille en feu » marquait l’apogée d’une carrière parsemée de succès critiques après Naissance des pieuvres, Tomboy et Bande de filles.

Son nouveau film a été tourné pendant le confinement avec très peu de moyens et trois bouts de ficelle. Cà se voit même si bien entendu lorsque le concept ou le scénario sont là, cette économie de moyen a finalement peu d’importance.

En l’occurrence, la réalisatrice est également scénariste de talent. Son concept est très bon p)puisque pour étudier la relation mère fille, elle va plonger une enfant, Nelly, huit ans dans le passé avec un peu de fiction et de fantastique.

En effet alors que sa mère et son père l’emmènent dans la maison de sa grand mère décédée, Nelly va faire la connaissance d’une fille du même âge qu’elle. Sauf qu’elle traverse sans le savoir le temps lorsqu’elle la rejoint et que cette petite fille n’est autre que sa mère au même âge.

L’identité féminine, thème récurrent de la réalisatrice, est donc traité sous le double angle du deuil et à travers le regard d’un enfant.

Le dispositif est malin et évidemment choupinou à bien ds moments. Le problème est qu’en ne se détachant jamais de l’analyse par l’enfance, le film peut parfois virer au gatouillage. Fort heureusement le film dure 1h12, ce qui permet d’éviter les longueurs gênantes.

Le résultat est donc charmant mais souvent trouve ses limites dans son concept dans lequel il s’enferme. Certes, faire plus long aurait plombé le film mais faire si court empêche le film de se développer en thématiques. Et surtout le résultat donne un arrière goût d’artifice scénaristique malin mais au final assez pauvre.

Le film se regarde sans déplaisir et avec attendrissement mais avouons le, on reste un peu sur cette fin dubitatif. Après la presse encense forcément une de ses chouchouttes. Le film est réussi mais pas au niveau des critiques qu’il recueille.

La piste aux Lapins :

3 lapins