Archive pour le 14 août, 2021

« Kaamelott – Premier volet » d’Alexandre Astier – critique du Blanc Lapin

14 août, 2021

Kaamelott – Premier volet - film 2019 - AlloCiné

Alors on va être clair d’entrée. J’ai rarement vu la série Kaamelott et les rares fois où je tombais dessus je ne comprenais pas l’engouement. Je trouvais les blagues pas drôles et m’emmerdais assez en 4 minutes pour zapper.

Mais comme je tiens ce blog de cinéma depuis 12 ans et que la curiosité est une qualité qui s’entretient, j’ai souhaité laisser une seconde chance car cet Alexandre Astier a l’air bien sympathique et le temps qu’il a mis pour tourner et sortir son film force le respect. Il a voulu sortir un long métrage respectueux de son public et rien que pour cela, je devais le voir quitte à risque de grave m’emmerder.

L’excellente surprise est que j’ai rigolé, plein de fois, de bon cœur et devant des dialogues bien amenés.

Alain Chabat est comme toujours énorme et le film, peut-être un peu long, tient vraiment sur la durée avec de multiples personnages.

Mieux, si on ne connait pas cet univers, on peut rentrer dedans facilement sans être largué de ne pas savoir qui est qui.

Ensuite Astier et ses producteurs ont foutu du pognon sur son long métrage et çà se voit à l’écran. Le film est très généreux de décors, de figurants, de très beaux costumes. Niveau réalisation, tout le monde n’a pas un talent de fou mais il s’en tire bien, avec un montage des séquences qui tient l’histoire en rythme.

C’est vrai que quand on ne connait pas, on peut être surpris par ce mélange d’humour décalé et de personnages blasés avec parfois de l’émotion et du grand spectacle. C’est un style et c’est curieux mais surtout c’est réussi !

Bravo donc à Alexandre Astier pour sa persévérance et son amour pour ses personnages et son public.

Mission accomplie, le succès au rendez-vous est amplement mérité.

La piste aux Lapins :

3,75 lapins

« Titane » de Julia Ducournau – critique du Blanc Lapin

14 août, 2021

Titane - film 2021 - AlloCiné

Voilà enfin cette fameuse Palme d’Or que je n’ai pas pu voir en juillet, étant en vacances au soleil, et que je n’avais pas du tout envie de voir. Entendons nous, je suis ravi que la France décroche une quatrième palme d’Or en 20 ans, que ce soit une femme et que ceci récompense un cinéma de genre.

Mais bon la hype autour du film lors de sa présentation à Cannes ne m’avait pas accroché, ni la bande-annonce et encore moins la thématique.

Surtout, j’avais peur d’un film super glauque, violent et même gore.

Alors rassurez-vous, ce n’est pas gore du tout. Certes le personnage principal trucide cinq personnes assez vite en mode brutal mais la réalisatrice nous évite une complaisance dans l’hémoglobine. C’est juste que du coup le personnage est mal aimable, c’est le moins qu’on puisse dire.

C’était donc ma première bonne surprise. Et ma dernière aussi.

Disons que je ressors du film en ayant vu une proposition de cinéma très différente, un Ovni et que je comprend que certaines critiques adorent et que d’autres détestent. C’est un peu la thématique de Crash de Cronenberg en plus réussi et qui parlerait d’un monstre, né d’un accident, qui va s’humaniser tout en allant sur un final qui se veut porté d’espoir et de poésie dans l’extrême noirceur du film.

J’ai bien compris le propos de Julia Ducournau sur l’acceptation des genres, sexuels et cinématographiques, la métaphore étant assez claire.

La réalisation est assez brillante il faut le reconnaitre. Après j’ai un problème avec l’actrice qui ne m’a pas touché, à aucun moment. En fait j’ai un problème avec le film en général, qui n’a rien provoqué chez moi à part une curiosité de voir où la réalisatrice nous amenait, c’est déjà celà. Ah si, il y a eu ce sentiment de malaise, d’absence d’envie de voir le film avant, pendant et de ne surtout pas le revoir après.

Je n’ai pas détesté, je suis resté froid et imperméable.

Titane est inconfortable est baigné dans cette nuée de hype critique qui m’agace assez souvent à Cannes. On monte sur un piédestal un bon film sous prétexte qu’il est différent et porte du nouveau. Mais le problème c’est que les personnages ne sont absolument pas attachants. Leur manque d’empathie qui ne frétille que sur la dernière demi heure, fait que très honnêtement je me foutais complètement des deux personnages principaux.

Je comprend l’intérêt du flm, ce que recherche sa réalisatrice mais je vais au cinéma pour être ému et pourquoi pas dérangé mais juste dérangé çà ne suffit pas à me faire crier au génie. Surtout que çà ne provoque pas de réflexion particulière derrière le genre, le deuil ou autre. Ce sont des thèmes présents mais écrasés par la mise en scène.

Bref, je suis content de l’avoir vu pour savoir devant quoi intelligentzia critique se pâmait. C’est un bon film qui a le mérite de casser des codes et de tenter de nouvelles choses. Après une Palme…non.

La piste aux Lapins :

3 lapins

« Free Guy » de Shawn Levy – critique du Blanc Lapin Ryan Reynolds, Jodie Comer,

14 août, 2021

Free Guy - film 2021 - AlloCiné

Le pitch : Un employé de banque, découvrant un jour qu’il n’est en fait qu’un personnage d’arrière-plan dans un jeu vidéo en ligne, décide de devenir le héros de sa propre histoire, quitte à la réécrire. Evoluant désormais dans un monde qui ne connaît pas de limites, il va tout mettre en œuvre pour le sauver à sa manière, avant qu’il ne soit trop tard…

Ryan Reynolds est sympa. C’est le mec musclé, cool et sympa. Non seulement il joue toujours ce genre de rôle mais visiblement il a cette coolitude dans la vraie vie. Et c’est un businessman richissime qui a fait fortune en parallèle de sa carrière ciné parcequ’il est malin le mec.

Niveau ciné, on ne peut pas dire qu’il ait joué dans des films mémorables mais son acharnement pour jouer le super anti héros Deadpool force le respect car ce n’était pas gagné, le personne était assez méconnu et même si j’ai trouvé cela très mauvais et pas drôle, visiblement ce n’était pas le cas de la presse et du public. Donc respect pour cette détermination.

Concernant « Free Guy« , c’est un peu le même sentiment qui en ressort.

Le film est gentil, plein de bons sentiments qui donnent la gerbe mais on ne peut pas lui en vouloir.

Tout d’abord parceque le film est bien réalisé et avec des effets spéciaux utilisés avec beaucoup d’humour. C’est ludique comme dans un jeu vidéo. Cà fait penser à Ready Player One de Steven Spielberg mais en mieux car les « bons sentiments » sont moins cons, moins mièvres, plus « sincères ».

L’entreprise de ce long métrage est de donner un divertissement trèèèèès grand public et efficace.

Bon, ce n’est pas du grand cinéma avec des réflexions magnifiques sur la vie la mort mais c’est juste fun. Les scénaristes se permettent même de faire des gros clins d’œils à The Truman Show et c’est suffisamment intelligent pour ne pas énerver.

Bref, une belle réussite un peu futile mais qui atteint ses objectifs avec respect des spectateurs.

La piste aux Lapins :

3,5 lapin

Superbe ba de « House of Gucci « de Ridley Scott avec un casting de ouf

14 août, 2021

Bande Annonce : House of Gucci

Le livre de Sara Gay Forden, intitulé The House of Gucci : A sensational story of murder, va faire l’objet d’une adaptation cinématographique.

Alors certes, compte tenu du confinement, on ne sait pas quand d’autant que Ridley Scott serait à la réalisation et qu’avant de passer à un autre film, il doit reprendre et terminer le tournage de The Last Duel, qui réunit Adam Driver, Ben Affleck et Matt Damon.

Lady Gaga y jouera l’épouse de Maurizio Gucci (Adam Driver) qui avait commandité son meurtre, ce qui ne manquera pas d’apporter une certaine hype au projet lors de sa sortie.

La MGM souhaite sortir le film fin 2021. Certes c’est ambitieux mais n’oublions pas que papy Scott, 83 ans au compteur, a enchainé pas moins de 18 films en 20 ans soit un de plus que Steven Spielberg et un de moins que moins que Clint Eastwood, qui sont eux aussi des stakhanovistes.

Ridley Scott, toujours aussi boulimique de tournage, a convaincu Adam Driver de revenir (après son prochain film ensemble, The last Duel), mais aussi Jared Leto, Jack Huston et le monstre sacré Al Pacino, qui vient de briller The Irishman pour notre plus grand plaisir de cinéphiles. Ce retour dans de belles productions fait plaisir après 15 années de films anodins.

Et pour couronner le tout, l’excellent Jeremy Irons, de retour grace à Batman et sutout la série Watchmen, endossera le rôle de Rodolfo Gucci, le père de Maurizio Gucci.

Il faut dire qu’après Gladiator en 2000, Ridley Scott a profité à fond de son succès pour tourner avec frénésie les deux tiers de sa carrière en 20 ans là où il avait tourné seulement 10 films les 23 premières années de sa carrière. Certains diront, dont votre blanc lapin préféré, qu’il aurait mieux fait de prendre son temps et de faire du qualitatif.

Un réalisateur tourne en général un film tous les deux ans quand il cartonne et plus généralement tous les trois, quatre voire cinq ans…et non tous les 1,25 années.

Or si Scott a tourné des chefs d’œuvre comme Alien le huitième passager, Blade Runner ou de très bons films comme Les Duellistes, Thelma et Louise, c’était durant sa carrière moins speed. Gladiator est pour moins un gros glaviot sans aucune cohérence, Hannibal un film de commande sans âme. Ses autres films des 20 dernières années sont relativement réussis à savoir La Chute du faucon noir, Les Associés, Kingdom of Heaven, Une grande année, American Gangster, Mensonges d’État, Robin des Bois, Prometheus, Exodus, Seul sur Mars, Alien Covenant, Tout l’argent du monde.

Camille Cottin jouera Paola Franchi, la femme avec qui Maurizio Gucci comptait refaire sa vie. Excellente sélection donc pour notre frenchie au milieu d’un casting incroyable pour un réalisateur culte. Good job !

Mais ils ont tous en commun de manquer d’une étincelle, d’un brio. Est-ce du à la moindre inspiration du bonhomme dont le côté faiseur industriel a pris le pas sur le reste ? Est ce du au manque de préparation entre chaque film ? Sa filmographie est longue et surtout il ne s’est pas effondré de longs moments comme d’autres de sa classe d’âge comme Francis Ford Coppola ou Brian de Palma.

Ceci fait tout de même plaisir de savoir l’animal toujours au travail, espérons juste qu’il nous sorte un vrai excellent film avant la fin de sa carrière.

Le film sort le 24 novembre 2021, à peine quelques semaines après The Last Duel du même Ridley Scott.

La bande-annonce est superbe :

Image de prévisualisation YouTube

Ultime ba du très attendu « Dune » de Denis Villeneuve

14 août, 2021

 

Matt Neglia on Twitter: "The #Dune character posters look so damn good!!… "

Rotten Tomatoes on Twitter: "Dave Bautista, Charlotte Rampling, Sharon  Duncan-Brewster, David Dastmalchian, Chang Chen, and Stephen McKinley  Henderson get all-new character posters for #Dune.… https://t.co/qj2t1h7m8x"

Le fils de l’écrivain Frank Herbert, Brian, a choisi l’excellent Denis Villeneuve pour réaliser « Dune » d’après Franck Herbert, les héritiers de l’écrivain Frank Herbert et la société de production Legendary ayant récupéré les droits.

Cette série de livres, que j’adore, réputée inadaptable, a eu droit à un premier film de David Lynch, raté, compilant les deux premiers volumes. La célèbre tentative d’Alejandro Jodorowsky a été relatée dans le génial documentaire comique Jodorowsky’s Dune.

Denis Villeneuve est devenu l’un de mes chouchous après l’excellent « Incendies« , primé de partout à juste titre, le très bon  « Prisoners« , avec Hugh Jackman et Jake Gyllenhaal et le très réussi « Sicario« . « Premier contact« , sa première immersion dans la SF était une réussite et il a également donné une suite au culte Blade Runner avec « Blade Runner 2049« , originale et prolongeant l’univers.

La bonne nouvelle c’est qu’il développe deux longs métrages ! Or c’est l’erreur que David Lynch avait faite de vouloir faire tenir le premier livre en un film bien trop indigeste. D’autant que le vrai personnage principal, qui traverse tous les livres, Duncan Idaho, était torché en deux scènes.

Comme le budget sera trop conséquent, il tournera d’abord le premier film, ce qui suppose que le second n’arrivera qu’en cas de succès du premier…L’ambition de Denis Villeneuve est de nous livrer un Star Wars pour adultes…Enfin quand on a lu Dune, c’est carrément davantage !

Le premier film sortirait en 2021 donc il va falloir s’armer de patience.

Paul Atreides sera interprété par l’excellent Timothée Chalamet découvert cette année dans Call me by your name et qui est annoncé dans de nombreux autres projets hyper hype (le prochain Woody Allen, Beautiful Boy de Felix Van Groeningen, Henry V de David Michod).

Le héros de Dune voit sa famille se faire massacrer sur la planète Arrakis (Dune) lorsque l’empereur Shaddam IV décide de mettre la main sur l’Epice qu’ils exploitent et qui donne  des pouvoirs incroyables pour voyager à travers l’univers. Dune s’est un peu ce que Star Wars n’est pas et c’est de la SF particulièrement ambitieuse, qui parle de politique et d’aventure tout en traitant de sujets philosophiques ou de comment une civilisation peut se construire autour d’une religion.

Des sujets passionnants traités avec suffisamment de divertissement pour que le grand public s’amuse en réfléchissant. On croise les doigts pour que Denis Villeneuve donne à l’œuvre de Franck Herbert l’adaptation brillante qu’elle mérite.

La superbe et talentueuse Rebecca Ferguson, découverte dans Mission : Impossible Rogue Nation et qui vient de cartonner dans la suite Mission impossible : Fallout, interpréte Dame Jessica, la mère de Paul Atréides, soit un rôle central qui parcourra les deux films en projet.

Les terribles Harkonnen, la maison qui dirige une partie de la galaxie où se déroule l’histoire et qui souhaite anéantir les Atreide, a trouvé deux de ses interprètes. Feyd Rautha auquel Sting avait prêté ses traits pour l’adaptation de David Lynch, sera l’un des personnages du second volume, si le 1er fonctionne au box office.

Dave Bautista sera Rabban, l’un des neveux du Baron Harkonnen, brute épaisse chargé de diriger Dune après qu’ils l’aient envahie. Bautista retrouve ainsi Villeneuve après Blade Runner 2049.

Stellan Skarsgård (le papa au blondinet Alexander) décroche le rôle génial du Baron Harkonnen. L’acteur suédois a été vu dans Avengers, Breaking the Waves, Dancer in the Dark, Dogville et Melancholia de Lars von Trier, Millénium de David Fincher, Will Hunting, Pirates des Caraïbes, Mamma Mia! Kiss Kiss (Bang Bang), Cendrillon de Kenneth Branagh, L’Homme qui tua Don Quichotte de Terry Gilliam.

L’excellente Charlotte Rampling incarnera la Révérende Mère Mohiam, la mère de Lady Jessica. C’est une fidèle de l’empereur Shaddam IV, dotée d’incroyables capacités psychiques, et dirigeant un groupe religieux nommé les Bene Gesserit. Excellent choix à nouveau.

Pour incarner le père de Paul, le Duc Léto Atreide, c’est le très bon Oscar Isaac qui est choisi. On l’a vu dans les derniers Star Wars, Inside Llewyn Davis, Ex Machina, A Most Violent Year.

Enfin l’immense Javier Bardem sera Stilgar, le chef des Fremen, les rebelles de la planète de sable qui vont aider Paul dans sa reconquête.

Duncan Idaho sera joué par Jason Momoa.

Le film sera présenté début septembre à la Mostra de Venise.

Sortie le 15 septembre 2021

3ème bande-annonce :

Image de prévisualisation YouTube

DUNE 2021 Movie Poster: dune

BA « Prisoners of the Ghostland », Nicolas Cage dans un film barré et excellent ?

14 août, 2021

Prisoners of the Ghostland Teaser Released Ahead of Trailer Tomorrow

Le trop méconnu réalisateur japonais Sono Sion offrira on l’espère un bon film à l’excellent Nicolas Cage, dont la carrière est pour le moins abonnées aux films de série B depuis 20 ans, mais qui a fait son grand retour dans le perché Mandy de Panos Cosmatos.

On attend aussi PIG, où il cherche son cochon chasseur de truffes et qui a reçu des critiques élogieuses à la plus grande surprise de beaucoup de monde dont Nicolas Cage, qui ne manque pas d’humour sur sa carrière et la prend avec beaucoup d’humilité.

Et dans la masse de navets qu’il tourne, en effet, comme il est en roue libre et se fout du succès, des fois ses risques paient.

Dans ce nouveau projet, intitulé Prisoners of the Ghostland, il y jouera un criminel envoyé secourir une jeune fille enlevée et coincée dans une autre dimension !

Sono Sion tournera en anglais pour la première fois et ce réalisateur est très respecté au Japon même si il est peu connu du public européen.

En tout cas la bande-annonce de son film donne super envie car çà a l’air complètement givré !!!

Bande-annonce :

Image de prévisualisation YouTube

Nicholas Hoult laquais de Dracula et dans un thriller avec Ralph Fiennes et Anya Taylor-Joy

14 août, 2021

Watch: Welcome To The Music Industry In New Trailer For 'Kill Your Friends'  Starring Nicholas Hoult

Nicholas Hoult est un excellent acteur mais pas encore de premier plan. Il a été découvert dans la série Skins, A Single Man de Tom Ford, le fauve dans les X-men, le génial Mad Max Fury Road, Young Ones, Kill Your Friends et dans La Favorite de Yorgos Lanthimos (The Lobster, Mise à Mort du Cerf Sacré).

Il était flippant en second rôle dans « Le Gang Kelly«  de Justin Kurzel avec Russell Crowe et Charlie Hunnam et a joué un empereur russe stupide et cruel mais très drôle dans la série The Great l’an dernier.

Après une petite pause Covid, il est annoncé de nouveau en premier rôle sur deux longs métrages intéressants.

Ralph Fiennes Movies | 10 Best Films You Must See - The Cinemaholic

Où (re)voir Anya Taylor-Joy, nouvelle reine de Hollywood ?

The Menu sera un thriller psychologique réunira à l’humour noir où on suivra un jeune couple qui se rend dans un restaurant sur une île isolée où un grand chef va leur préparer un repas somptueux.

Le film est intéressant d’abord pour son réalisateur, Mark Mylod, soit le showrunner derrière la série multiprimée Succession de HBO .

Le producteur est le metteur en scène Adam McKay (Vice, Spotlight) soit pas non plus un blaireau.

Enfin le casting qui entoure Nicholas Hoult est excellent avec Ralph Fiennes en chef étoilé et l’ultra hype Anya Taylor-Joy en épouse. Si on ne présente plus Fiennes, Taylor-Joy est dans les petits papiers d’Hollywood puisqu’après la série à succès Le jeu de la Dame, cette dernière jouera Furiosa pour le spin off de Mad Max par Georges Miller. Elle ultra attendu dans Last Night in Soho d’Edgar Wright, présenté en festivals début septembre et en 2022 dans The Northman, le film de vikings ultra hype de Robert Eggers (l’excellent The Lighthouse).

Nicholas Hoult Will Star in Universal's Renfield Movie

Le second projet qui peut donner un bon film avec Hoult, c’est la tentative d’Universal de faire des films de monstres originaux. Après s’être vautrés avec leur momie et Tom Cruise, le studio a réussi INVISIBLE MAN en 2020 avec Elisabeth Moss (The handmaid’s tale).

Ici il s’agira d’un film dérivé de l’univers de Bram Stoker et de Dracula en s’intéressant à son fidèle serviteur, Renfield. Le film se focalisera sur le laquais du plus célèbre vampire, passé par un asile psychiatrique alors qu’en fait il n’est pas fou, il a juste des visions…de Dracula.

Voulu comme un mélange d’humour et d’action, le projet peut faire peur par son réalisateur. Chris McKay a en effet livré le catastrophique Tomorrow War pour Amazon mais avait réussi The Lego Batman Movie. Disons que c’st un faiseur et que son gros film SF pour Amazon était surtout très mauvais à cause de son scénario à chier.

Et c’est là que le projet a une chance d’être bon. Le scénario mélera horreur grâce à Robert Kirkman, scénariste sur la série The Walking Dead, mais bénéficiera de l’humour d’un autre scénariste très connu, Ryan Ridley qui n’est autre que celui de la série animée multi récompensée Rick et Morty. Bref, à suivre…

BA « The Last Duel » de Ridley Scott : Matt Damon, Ben Affleck, Jodie Comer (Killing Eve) et Adam Driver en plein moyen-âge

14 août, 2021

Ben Affleck Révèle Des Cheveux Blonds Platine Dans La Bande-annonce De "The  Last Duel" - Découvrez Sa Transformation - Journal Du NeameTRAILER: Adam Driver & Matt Damon Are Knights Fighting To The Death In 'The  Last Duel' – THE RONIN

Ridley Scott reviendra en 2021 avec un film en costumes, The Last Duel. A 82 ans, le réalisateur culte, inégal dans la qualité de ses films bien que ultra productif ces 20 dernières années (16 films à gros budget sachant qu’il faut plutôt 2 ans pour produire un long métrage pour un réalisateur de renom, Woody Allen et Clint Eastwood à part).

Matt Damon, Ben Affleck et Adam Driver seront les premiers rôles.

Il s’agira de l’adaptation d’un livre de Eric Jager, suivant le dernier qui fut autorisé en France pour déterminer qui juridiquement était dans son droit. Marguerite de Thibouville, jouée par l’excellent Jodie Comer (Killing Eve) accuse Le Gris de l’avoir violé pendant une expédition militaire de son époux.

En 1386, Jean de Carrouges revient de la guerre et accuse l’un de ses amis, Jacques Le Gris d’avoir violé sa femme. Le Roi est alors saisi de l’affaire et décide qu’un duel à mort déterminera qui dit vrai. Mais si l’homme qui se dit trompé meurt et perd, son épouse sera mise au bucher pour avoir menti !

Le film sortira le 13 octobre 2021.

Bande-annonce :

Image de prévisualisation YouTube

Ba de « Suprêmes », le biopic sur NTM

14 août, 2021

NTM : les premières images de "Suprêmes", le biopic du groupe

Audrey Estrougo va tourner un biopic sur le groupe culte NTM.

JoeyStarr et Kool Shen seront interprétés par Sandor Funtek (vu dans K contraire) et Théo Christin.

Produit par Sony Pictures dévoile les photos des acteurs avec les rappeurs qu’ils interprètent.

Suprêmes suivra le groupe de 1988 au premier Zénith en 1992.

JoeyStarr et Kool Shen ont travaillé sur le scénario.

Bande-annonce :

Image de prévisualisation YouTube

Ba « Les Olympiades », le 9ème film de Jacques Audiard

14 août, 2021

74e Festival de Cannes: «Les Olympiades», les lumières de Jacques Audiard  sur la cité | Le Devoir

Après sa brillante incursion aux US avec Les Frères Sisters, l’un des meilleurs réalisateurs français repart en tournage.

Avec « Les Olympiades », son 9ème film, Jacques Audiard s’intéressera à la révolte de personnages féminins en adaptant la bande-dessinée Les Intrus d’Adrian Tomine.

Ce recueil de six histoires suit plusieurs personnages, un père de famille qui croit avoir trouvé une idée géniale autour de l’art, une étudiante que tout le monde confond avec une star du X….

La BD traite de la quête personnelle, des la désillusion et des relations à l’autre, autant de sujets qu’Audiard a su magnifier dans plusieurs de ses films dont Un héros très discret, Regardes les Hommes tomber, Sur mes lèvres, 2001, De rouille et d’os.

L’excellente nouvelle qui accompagne le projet et que Céline Sciamma (Bande de filles, Portrait de la jeune fille en feu) assurera le scénario aux côtés de Léa Mysius.

Présenté en compétition officielle cette année à Cannes, le film a divisé la presse entre des déçus et des critiques excellentes et c’est donc une preière pour Audiard, qui d’habitde recueille uneunanimité. La presse qui aime loue sa prise de risque, osant chanher totalement de registre en parlant d’amour de jeunes d’aujourd’hui.

Le film sort le 3 novembre 2021

Bande-annonce :

Image de prévisualisation YouTube

Ba « Le Bal des folles » de Mélanie Laurent pour Amazon Prime

14 août, 2021

Casting de Le Bal des folles (2021) - SensCritique

 Mélanie Laurent tournera son prochain film pour Amazon Prime Video.

La plateforme de streaming produira Le Bal des folles, que Mélanie Laurent a co-écrit, qu’elle réalisera et dans lequel elle jouera également.

Cette première production française de la part du géant américain est trée du livre éponyme de Victoria Mas.

Le film se situera à la fin du 19è siècle où nous suivrons Eugénie, jeune femme passionnée qui  entend et voit les morts.

Lorsque sa famille le découvre, elle est internée à la clinique neurologique de La Pitié-Salpêtrière.

Le professeur Charcot, l’un des premiers neuro-psychiatres étudie les femmes sur lesquelles une maladie mentale a été diagnostiquée.

Tous les ans, le Professeur organise le « Bal des folles »  au sein de la clinique.

Le casting réunira Mélanie Laurent, Lou de Laâge, Emmanuelle Bercot (actrice vue dans Polisse, Mon roi, L’heure de la sortie et réalisatrice de l’excellent La tête haute), Benjamin Voisin (révélation de cette année 2020 et vu dans La dernière vie de Simon ou Eté 85), Cédric Khan et Grégoire Bonnet. « Nous souhaitons devenir une vitrine pour les talents en France, c’est pour cela que nous sommes heureux de pouvoir mettre en valeur le talent de Mélanie dans l’écriture, la réalisation et l’interprétation à travers ce projet excitant. Nous sommes impatients de faire découvrir cet ambitieux film d’époque à nos clients », précise Georgia Brown, la directrice des créations Amazon Originals Europe pour Prime Video.

Le film sortira sur la plateforme le 17 septembre 2021.

Bande-annonce :

Image de prévisualisation YouTube

Benjamin Voisin

Ba «The Card Counter», Oscar Isaac et Tye Sheridan jouent au casino pour l’excellent Paul Schrader

14 août, 2021

The Card Counter : une date de sortie pour le nouveau Paul Schrader avec  Oscar Isaac | Premiere.fr

Paul Schrader réalisera « The Card Counter » avec comme producteur le maitre Martin Scorsese, après avoir écrit Taxi Driver pour ce dernier il y a 45 ans. Paul Schrader a aussi écrit trois autres excellents films de Scorsese, Raging Bull, La Dernière tentation du Christ et À Tombeau ouvert.

Schrader avait eu d’excellentes critiques avec son dernier film, Sur le chemin de la rédemption, avec Ethan Hawke, sorti en 2017.

« The Card Counter » suivra un ancien soldat devenu joueur de poker. Un jour il rencontre un jeune homme en soif de vengeance d’un colonel qu’il connait très bien.

Ils vont arpenter les casinos pour tenter de remporter le world Series of Poker de Las Vegas mais seront rattrapés par leur passé.

Oscar Isaac et Tye Sheridan seront les acteurs principaux, avec l’excellent Willem Dafoe en colonel du passé.

Le film sortira aux Etats-Unis le 10 septembre 2021 et sera présenté début septembre lors du festival de Venise. On attend la date française.

Bande-annonce :

Image de prévisualisation YouTube
12