« Ibrahim » de Samir Guesmi – critique du Blanc Lapin

Ibrahim en DVD : Ibrahim - AlloCiné

Face à Netflix et Disney, UniversCiné se lance dans la SVOD - Born to Watch

La vie du jeune Ibrahim se partage entre son père, Ahmed, écailler à la brasserie du Royal Opéra, sérieux et réservé, et son ami du lycée technique, Achille, plus âgé que lui et spécialiste des mauvais coups. C’est précisément à cause de l’un d’eux que le rêve d’Ahmed de retrouver une dignité se brise lorsqu’il doit régler la note d’un vol commis par son fils et qui a mal tourné. Les rapports se tendent mais Ibrahim décide alors de prendre tous les risques pour réparer sa faute…

L’acteur Samir Guesmi signe un très bon premier long métrage avec cette chronique d’un adolescent de quartiers populaires de Paris qui se cherche.

Abdel Bendaher dans le rôle du fils, Samir Guesmi incarnant le père, est une véritable révélation.

Le cadre erré sur les personnages et la grande délicatesse de la caméra donnent au film un charme très particulier.

Le réalisateur s’attache plus aux regards qu’aux dialogues et c’est loin d’être évident. Il arrive à capter cet amour d’un fils pour son père et réciproquement et ce mélange de honte sociale et de volonté de s’en sortir, de sauver ce père qui vraiment merdé par le passé. Et ce père intransigeant mais protecteur, aimant mais incapable de l’exprimer, absent par son travail, et son incapacité à communiquer est un très beau personnage. Il a peur que son fils sombre comme lui mais ne peut non plus donner des leçons étant donné son passé.

Ce film sorti en plein été 2021 est désormais disponible en VOD, regardez le, c’est une réussite.

La piste aux Lapins :

3,75 lapins

Laisser un commentaire