Archive pour la catégorie 'Dossiers'

3 ans de blog…

24 novembre, 2012

3 ans de blog... dans Bandes-annonces louest-americain-11101-300x199

Trois ans de blog déjà…et je n’ai pas de lassitude …plutôt un prolongement évident de mes rêves de cinéma qui traversent ma tête… Rédiger des critiques ou annoncer des projets que je n’attends pas ou qui me font vibrer est devenu une seconde nature…certes parfois il faut faire l’effort de publier au quotidien. Mais le plaisir est là…comme une bulle…où le blanc lapin vous invite à entrer…agrémentée de musik …Merci à celles et ceux qui passent de l’autre côté, mais aussi aux courageux qui osent laisser des commentaires, assassins ou sympathiques.

Je me demande parfois quel est l’objectif premier…ma réponse est « partager ». Après partager pourquoi ? Qui suis je pour m’exprimer ? Il faut une certaine dose d’égo et c’est toujours un peu moche l’égo…mais bon, la quatrième saison sera je l’espère moins existentielle et plus déterminée que jamais…

Le nombre de visiteurs plafonne entre 20.000 et 30.000 par mois mais les arbres ne montent pas au ciel et 600.000 visites en trois ans c’est que je n’écris point totalement dans le vide…donc, ben, le blanc lapin va continuer à courir…

Je vous avertis donc que ce n’est pas demain la veille que ce blog va kapouter puisqu’en fait je suis immortel depuis 3 ou 4 décapitations dans les highlands, vous n’êtes donc pas rendus donc donc…

N’hésitez pas à laisser vos impressions sur les films ou la musik et à suggérer les oublis…je suis toujours preneur, jamais moqueur.

Je vous embrasse

Yvan

view-199x300 dans Dossiers

 

 

 

 

 

 

 

Festival de Venise 2012, les films qui feront parler d’eux

23 août, 2012

Le 29 août prochain débutera la Mostra de Venise avec quelques films très attendus en compétition dont un sélectionné in extremis, le nouveau film de Paul Thomas Anderson, « The master », Ouf !

 Ce dernier présentera donc son film inspiré du créateur de la scientologie, en racontant l’histoire du bras droit d’un homme ayant créé une secte dans les années 50. Joaquin Phoenix retrouve les plateaux de cinéma après sa pause de quelques années avec l’un des plus grands acteurs, Philip Seymour Hoffman et l’un des plus grands réalisateurs hollywoodiens…Classe !

 Festival de Venise 2012, les films qui feront parler d'eux dans Dossiers philip-seymour-hoffman-master-teaser

Olivier Assayas présentera son film sur la déconvenue des idéaux de Mai 68 avec “Après Mai”, qui avait loupé sa sélection à Cannes.

Marco Bellocchio présentera “Bella addormentata”, tandis que Takeshi Kitano montrera la suite de “Outrages” et poursuivra dans la veine mafieuse qui a fait son succès.

 j-ai-rencontre-takeshi-kitano-cineaste-peintre-et-dieu-vivant,M34551 dans Films

Le réalisateur sud coréen de Locataires et Time, Kim Ki-duk, présentera “Pieta”.

Le festival marquera le grand retour du maitre Brian De Palma avec “Passion”, qui a traversé une décennie bien pauvre artistiquement. Il s’attaque au remake du dernier film d’Alain Corneau, “Crime d’amour”. Rachel McAdams et Noomi Rapace partagent l’affiche de ce thriller sexuel qui rappellera les débuts du cinéaste, “Obsessions,Furie”, ou “Pulsions”…

tumblr_m3q3550aID1qeksb7o1_500 dans Films series - News de tournage
Le réalisateur philippin Brillante Mendoza, chouchou des festivals, présenteraThy Womb”.

Harmony Korine, auteur indé de “Gummo” et “Mister lonely” s’attaquera avec “Spring Breakers” à l’histoire de quatre jeunes filles parties en vacances une semaine et qui décident de braquer un restaurant. Un dealer proxénète joué par James Franco, leur paie la caution en échange de leurs services. Sachant que Harmony Korine est aussi scénariste de “Kids” et “Ken park” de Larry Clark, on peut s’attendre à du glauque…

 kinopoisk_ru-Spring-Breakers-1882134

Xavier Giannoli présentera “Superstar” avec Kad Merad et Cécile de France.

Et enfin, l’immense Terrence Malick reviendra après sa palme d’or pour “Tree of life”. Son “To the Wonder” suivra un accro au sexe joué par Ben Affleck, avec un casting très classe dont, Rachel McAdams, Rachel Weisz, ou Javier Bardem…Malick risque de truster les festival puisque lui qui tournait deux films en vingt ans, est en train de tourner deux longs métrages d’affilée avec Natalie Portman, Christian Bale et Ryan Gosling…

the-burial-2011-14880-551481380

Bref, ça sent une sélection pas aussi prestigieuse qu’à Cannes mais tout de même de très haute volée !

Un seul long métrage ultra attendu manque à l’appel..le « Stoker » de Park Chan Wook, première immersion du réalisateur de « Old boy » à Hollywood, avec Nicole Kidman et des vampires…que se passe t-il ? Le film devrait être terminé depuis longtemps…enfin ça fait déjà une belle sélection…

500.000 visiteurs de l’autre côté !

22 juin, 2012

500 200 visiteurs sont passés de l’autre côté depuis la création de ce blog il y a deux ans et demi…le blanc lapin vous remercie donc pour vos lectures / visions / écoutes régulières ou épisodiques, puisque même si le cinéma et la musiK colorent quotidiennement mon intérieur,  le but est de partager tout cela. J’ai donc rédige 111 critiques, un sacré rythme! Il y a eu des moments plus ou moins inspirés.

Mais le but est de rester dans l’analyse spontanée sans passer 3000 ans à réécrire le tout et à chercher le Graal. Ce ne sont que des mots pour donner envie, envie d’avoir envie. Oh yeah ! D’autant que je m’impose à publier un article par jour sur le cinéma de demain, celui en train de se construire, les projets qui me font rêver et ceux qui m’irisent les cheveux blancs de blancs. C’est toujours marrant d’accompagner l’histoire d’un projet de son annonce jusqu’à sa sortie et sa vision ou son boycott subjectif. Bref, trêve de blablatitude, merci merci, continuez à venir nombreux, passez l’adresse à vos amis, à vos followers ou autres virtuelles connexions…en espérant que le blanc lapin court encore longtemps la truffe légère et fraiche, mais le moins droit possible !

500 000 visiteurs !
Album : 500 000 visiteurs !

1 image
Voir l'album

Palme d’Or attendue à « Amour » de Michael Haneke mais un palmarès beaucoup plus contestable

27 mai, 2012

Palme d'Or attendue à

Si Michael Haneke reçoit sans surprise sa seconde palme d’or après « Le ruban blanc » pour son film sur deux octogénaires faisant face à la déchéance mentale de l’épouse du couple, le reste du palmarès ne devrait pas plaire.

Il était très émouvant de voir Jean-Louis Trintignant sur scène, cet immense acteur que nous ne verrons plus et qui selon la presse a livré une prestation exemplaire, tout comme sa compagne à l’écran, Emmanuelle Riva.

C’est donc une palme d’or qui satisfera tout le monde.

 dans Films

Le prix du jury à l’italien Matteo Garrone est en revanche bien plus contestable si l’on croit l’accueil plutôt froid du film traitant des déviances de la télé-réalité italienne. Les critiques étaient plus que tièdes.

Christian Mungiu a comme prévu trusté les prix avec le double prix d’interprétation féminine et le prix du scénario pour « Au-delà des collines« . Le genre de film très…marrant.

Carlos Reygadas repart avec un prix de la mise en scène pour « Post tenebras lux« , qui s’est quand même fait siffler en projection et a reçu un accueil unanimement mauvais. Je déteste le cinéma de Reygadas, du ciné intello très chiant et très poseur.

Mads-Mikkelsen dans Films - critiques perso

Mads Mikkelsen reçoit le prix d’interprétation masculine pour « La chasse » de Thomas Vinterberg et là par contre, ce n’est pas une surprise et perso ça me fait plaisir, j’adore cet acteur découvert chez Nicolas Winding Refn et sans avoir vu le film du réalisateur de « Festen », je le sent très bien, son dernier, « Submarino » m’ayant profondément ému il y a deux ans. Un retour en grâce qui fait plaisir.

Enfin Ken loach reçoit son troisième prix du jury pour « La part des anges » après l’avoir reçu pour « Hidden agenda » et « Raining stones » et sa palme d’or pour « le vent se lève ». Ca fait toujours plaisir de voir ce grand maitre, à 75 ans, recevoir des récompenses, d’autant que son film a l’air drôle.

957411_la-part-des-anges

Alors il y a de grands absents dans ce palmarès, « Moonrise kingdom » de Wes  Anderson, « De rouille et d’Os » de Jacques Audiard, « Kill them softly » de Andrew Dominik avec Brad Pitt, « Mud » de Jeff Nichols ou encore « Holy Motors » de Léos Carax…et même le « Cosmopolis » de David Cronenberg aurait mérité quelquechose. Autant de films que je vous invite à voir cette année dont trois dès à présent pour « Cosmopolis », « Moonrise kingdom » et « De rouille et d’Os ».

Mais avec Nanni Moretti en président du jury, les films précités avaient moins de chance de figurer au palmarès, le film de genre n’étant pas son truc. Dommage. On a au moins une belle palme. C’est déjà cela !

 

Cannes 2012 – bilan partie 2, pronostics du blanc lapin pour la Palme d’or

26 mai, 2012

Nous arrivons à la fin de la compétition de ce 65ème festival de Cannes. A mi parcours lundi, les favoris étaient « Amour » de Michael Haneke, « Au-delà des collines«   de Christian Mungiu et « De rouille et d’Os » de Jacques Audiard, les trois films emportant l’adhésion quasi unanime des critiques avec une avance nette pour « Amour ». Et puis les challengers mais pas pour la palme étaient « Moonrise kingdom » de Wes Anderson et « La chasse » de Thomas Vinterberg,  qui a divisé. Voir mon dossier sur la première moitié de la compétition ici.

Alors, l’autre moitié de la compétition a t elle changé la donne ? Qui a surpris ? Qui a déçu ?

Tout d’abord, comme chaque année, je m’interroge sur la raison de la sélection en compétition officielle d’illustres inconnus dont les films sont détestés et s’avèrent de piètre qualité après visionnage. On comprend le souci de Thierry Frémaux de renouveler le cheptel. Mais c’est plutôt en sections parallèles qu’on trouvera les nouveaux talents. Dès lors, pourquoi faire ces bouches trous ? Ainsi, « Dans la brume » de Sergei Loznitsa a emmerdé tout le monde, et « Post Tenebras Lux » de Carlos Reyagas a provoqué des crises subites de somnolence, Reyagas n’étant pas à sa première sélection et son premier accueil glacial.

Ensuite il y a LA déception de la semaine, le « Sur la route » de Walter Salles. L’adaptation de Jacques Kérouac semble fidèle mais peut être un peu trop sage. C’est vrai que Salles est un bon réalisateur mais pas connu pour ses emportements. Or le classicisme de la mise en scène dessert visiblement l’ensemble.

Avec « Like someone in love« , Abbas Kiarostami part au japon filmer un vieux professeur qui se paie les services sexuels d’une de ses étudiantes.  Le filme a plu au cercle de critiques qui aiment le réalisateur iranien. Les autres se sont mortellement ennuyés. Comme son cinéma me laisse de marbre, je passerai mon tour. Très peu de chances pour un prix.

Cannes 2012 - bilan partie 2, pronostics du blanc lapin pour la Palme d'or dans Dossiers

Avec « La part des Anges« , Ken Loach a en revanche reçu un super accueil. Dans cette histoire de chômeurs écossais qui décident de reprendre une distillerie de Whisky, Loach opte pour la carte de l’humour, comme il l’avait fait pour « Looking for Eric » ou « My name is Joe » par exemple. Une partie de la presse aime mais considère que c’est un Loach mineur car au ton léger tandis qu’une autre partie aime beaucoup considérant que justement, les messages sont les mêmes que d’habitude mais passent avec d’autant plus d’efficacité qu’on rigole. Donc bon accueil mais je ne crois pas à un prix, Loach a déjà été primé plusieurs fois dont une palme d’or pour « le vent se lève« . Et il y a d’autres prétendants mieux accueillis.

2012-026-ThePaperBoy dans Films

Lee Daniels a présenté son « the paper boy » avec Nicole Kidman, Zac Effon et Matthew McConaughey. Une femme qui correspond avec des détenus dans le couloir de la mort, demande dans les années 70 à un reporter du Miami Times de venir enquêter sur un condamné qui risque d’être exécuté sans preuve concluante. Lee Daniels m’avait sérieusement gonflé avec « Precious« , chronique ultra sombre de la vie d’une jeune noire obèse de quartiers pauvres à qui toutes les merdes possibles arrivaient. Le misérabilisme et le glauque guidaient un film volontairement orienté Oscars. Et bien ce « too much » semble avoir cueilli les critiques cannoises pour son film suivant, ils ont détesté. Out !

POSTER-FRANCAIS-POUR-COSMOPOLIS dans Films - critiques perso

Le film évènement « Cosmopolis » de David Cronenberg a été présenté hier, avec Robert Pattinson, le beau gosse de « twilight » dont on pouvait légitimement douter du talent étant donné son absence de jeu dans la série vampiriques pour adolescents. Et bien l’accueil n’est pas celui prévu. On hurlait au chef d’œuvre avant de voir le film et visiblement, c’est plus compliqué, plus partagé. Certains vantent en effet un retour en grande forme du canadien à ses films sexués et violents des années 90. D’autres regrettent un film un peu trop bavard et un peu trop difficile à apprécier car à multiples lectures. On note comme une semi-déception. La presse a globalement beaucoup aimé mais a sans doute été surprise. Ceci n’a rien d’étonnant quand on voit le précédent film de Cronenberg « A dangerous method« , brillant mais bavard et plus intellectuel qu’on pouvait s’y attendre. Je ne crois pas à un prix pour Cosmopolis compte tenu des avis un peu partagés mais ni mauvais ni très bons. Je vais le voir tout à l’heure.

Killing-Them-Softly-008 dans Films series - News de tournage

Andrew Dominik a quant a lui présenté son « Cogan, Kill them softly » avec Brad Pitt. Après leurs succès de « L’assassinat de Jesse James« , le duo n’est pas non plus accueilli unanimement. La presse étrangère est globalement très positive tandis que la presse française fait la moue, comparant le film à du film de gangsters entre Tarantino et Scorsese, sans le même talent. Le film a surpris par son style, tiens donc, et par son orientation très politique et très critique du capitalisme américain. La mafia et les tueurs y sont présentés comme des employés d’une entreprise lambda sans plus de morale et de fondamentaux qu’une autre. Mais cet accueil ne signifie à mon avis rien pour un éventuel prix puisque souvenez-vous, « L’assassinat de Jesse James » n’avait pas provoqué un enthousiasme unanime, loin de là.

le-film-du-jour-holy-motors-de-leos-carax,M87028

Enfin, sous réserve des deux derniers films non encore projetés, »Mud » de Jeff Nichols et « L’ivresse de l’argent » de Im Sang-Soo, le seul film de cette semaine ayant bouleversé le bel ordonnancement des favoris est le nouveau Léos Carax, « Holy motors« . Ce film est vu comme une curiosité depuis son annonce de mise en production, Kylie Minogue y côtoie l’acteur fétiche de Carax, Denis Lavant et ce dernier joue le rôle surréaliste de Monsieur Oscar, un voyageur de vie en vie ou plutôt de rôle en rôle. Carax lui fait revivre ou passer par certains de ses films, « les amants du pont neuf », « merde ». L’accueil de la presse française est excellent, vantant enfin le retour d’un auteur maudit qui n’arrivait plus à tourner ni à retrouver le brio de « Mauvais sang« . Son film ne semble pas facile d’accès car justement un peu perché mais offre une réelle originalité de mise en scène, de partis pris, d’hommage auto-citations. La presse étrangère n’est en revanche pas aussi enthousiaste. Alors ? Est ce LE challenger de « Amour ».

Alors je me mouille comme chaque année.

Pronostic du Blanc Lapin :

amour-michael-haneke-1242450

Palme d’or : « Amour » de Michael Haneke ou « Holy motors » de Léos Carax

Prix du jury ou et grand prix : « Au delà des collines » de Christian Mungiu, ou « De rouille et d’os » de Jacques Audiard

Prix de la mise en scène : « Moonrise kingdom » de Wes Anderson ou « Cogan’s trade-Kill them softly » de Andrew Dominik ou « La chasse » de Thomas Vinterberg

Prix d’interprétation : un doublé Marion Cotillard-Matthias Schoenaerts pour « de rouille et d’os » OU BIEN Brad Pitt pour Cogan’s Trade et Cotillard pour « de rouille et d’os » OU BIEN un doublé Jean-Louis Trintignant / Emmanuelle Riva.

 

Voilà pour mon résumé de ce ce que j’ai pu analyser des multiples articles lus de partout. J’espère ne pas avoir trop déformé les tendances de l’accueil desdits films. Exercice pas facile mais intéressant.

Yvan

 

Cannes 2012, Bilan des courses à la moitié de la compétition – Analyse du blanc lapin…

21 mai, 2012

A la moitié de la compétition Cannoise, je vais tenter de dresser un premier bilan de l’accueil critique des films. Et comme d’habitude, les premiers jours sont assassins. Parceque les critiques sont remontées, qu’elles ont commencé par deux très bons films (« Moonrise kingdom » et « De rouille et d’os« ) et que les sélectionneurs gardent souvent des pépites pour la seconde semaine…
Commençons par ceux qui n’ont que très peu de chances de figurer au palmarès.

Cannes 2012, Bilan des courses à la moitié de la compétition - Analyse du blanc lapin... dans Dossiers
« Reality » marque le retour du réalisateur italien de « Gomorra« , Matteo Garrone, dont le film a globalement déçu. Sa satire de la téléréalité semble avoir laissé de marbre la presse, déjà vu, pas très drôle, et un peu trop confus. « Après la bataille » de l’égyptien Yousry Nasrallah est passé inaperçu.

 dans Films
Avec son « Paradis : Amour« , Ulrich Seidl filme le tourisme sexuel de grosses allemandes libidineuses au Kenya et se complait dans un glauque qui au choix fascine ou provoque un rejet profond. Ce type de film peut donc décrocher un prix mais c’est tout ou rien. Le « In Another Country » de Hong Sang-soo avec Isabelle Huppert provoque lui pas mal de négatif, sur le thème d un film qui n’aurait pas du se retrouver en compétition car mineur au regard de la filmo du bonhomme. On lui reproche en gros de n’avoir rien à dire, d’être redondant, paresseux et de tout axer sur Huppert. « Lawless, des hommes sans loi » marque l’entrée en compétition pour la première fois du doué John Hillcoat, à qui l’on doit « La route« , adaptation de Cormac McCarthy et « The proposition« . Dans cette histoire de trois frères montant un trafic durant la prohibition, la presse relève de bonnes prestations de Tom Hardy ou Shia LaBeouf mais un classicisme souffrant la comparaison avec des classiques du genre comme « Les incorruptibles« . Aucune chance de finir au palmarès.

Gh1391395387 dans Films series - News de tournage

Premier film ayant suscité un bon accueil général, « Au-delà des collines » de Cristian Mungiu. Il marque le retour du roumain palmé pour « 4 mois, 3 semaines, 2 jours » et suit le quotidien d’une none dans un couvent, qui reçoit la visite d’une amie d enfance que ses co religionnaire ne vont pas accepter. La presse est plutôt positive mais moins enthousiaste que pour sa palme. Le style semble être tout aussi sobre et âpre que par le passé, une bonne tranche de rigolade roumaine quoi ! Pas impossible de le retrouver au palmarès mais d’autres films ont d’ors et déjà plus marqué.

La-Chasse-faut-il-avoir-des-enfants-pour-aimer-le-Thomas-Vinterberg_portrait_w532

Avec « Vous n’avez encore rien vu !« , l’octogénaire Alain Resnais revient avec toute sa bande et semble livrer une œuvre pour certains dans la même veine ennuyeuse de ses derniers opus, pour d’autres d’une vitalité et d’une belle originalité dans le concept. Bref, les aficionados contre ceux qui se sont emmerdés poliment. Sauf à vouloir trouver une dernière occase de couronner Resnais, là aussi, l’affaire semble pliée.
Un film pourrait créer la surprise dimanche et ne pas plaire. « La chasse » de Thomas Vinterberg divise. L’auteur de « Festen » a mis dix ans à se remettre de son chef d’œuvre. Ce n’est qu’en 2010, que son sublime et sombre « Submarino » reçut un bel accueil critique. Ici Mads Mikkelsen joue un homme accusé injustement de pédophilie sur une fillette. La presse qui adore est celle qui avait aimé Submarino, les autres semblent ne pas l’avoir vu ou être passés à coté. Et les critiques contre sont d’une grande violence, traitant le film de putassier. C’est donc plutôt très bon signe. De là à décrocher un prix…

Moonrise-Kingdom

On arrive au trio de tête de ces 10 premiers films. « Moonrise kingdom » qui a fait l’ouverture est très bien côté, le film de Wes Anderson dont vous pouvez lire ma critique ici reste donc un candidat sérieux à un prix. Mais son apparente légèreté pourrait le priver du podium. Le prix de la mise en scène serait pourtant approprié.

De-rouille-et-d-os

« De rouille et d’os » de Jacques Audiard a créé l’événement à juste titre (ma critique ici) mais pourra t-il faire face aux autres prétendants ? C’est l’un des deux préférés de la presse mais pas le meilleur Audiard à mon sens. Un prix du jury comme pour « Un prophète » ou un prix d’interprétation ne serait pas volé ni pour Marion Cotillard ni pour Matthias Schoenaerts.

En revanche « Amour » de Michael Haneke a lui aussi bouleversé la croisette. Avec cette histoire de deux octogénaires encore amoureux, confrontés à la décrépitude et à la mort, l’autrichien ne verse toujours pas dans le comique troupier. Si son style semble toujours aussi clinique, l’émotion semble tout de même dominer tant le jeu d’Emmanuelle Riva et Jean-Louis Trintignant ont bluffé tout le monde. C’est que Trintignant, on attendait son retour depuis 15 ans, on n’y croyait plus. Ce monstre sacré, acteur génial, a d’ailleurs confirmé qu’il ne tournerait plus après. Un prix d’interprétation pour ce grand monsieur aurait de la classe. Quant à Haneke, la seconde palme après « Le Ruban blanc » est à portée de main.

Brad-Pitt-dans-Killing-Them-Softly

Mais les jeux sont loin d’être faits, les échos de « Sur la route« , adaptation par le très doué Walter Salles de Jack Kerouac, sont très positifs. Et puis Andrew Dominik et Brad Pitt sont attendus de pied ferme avec « Killing them softly« , seconde collaboration après l’excellent « L’assassinat de Jesse James« .

Ken Loach peut surprendre. Leos Carax sortira peut être enfin un film à la hauteur de son talent avec « Holy Motors« .  Cronenberg est l’un des favoris avant même d’avoir montré son « Cosmopolis » qui promet un retour à la violence et au sexe pour le canadien. Jeff Nichols et son « Mud » ou Nicole Kidman dans « The paper boy » de Lee Daniels sont aussi des curiosités. Enfin IM Sang-Soo peut griller tout le monde le dernier jour avec « L’ivresse de l’argent« .

Cannes 2012, LA sélection perçue par le Blanc lapin, ben…c’est la Méta classe internationale !

19 avril, 2012

Cannes 2012, LA sélection perçue par le Blanc lapin, ben...c'est la Méta classe internationale ! dans Bandes-annonces festival_cannes_2012_affiche

C’est fait ! Comme chaque année, le monde du cinéma retient son souffle à l’énoncé par Thierry Frémaux et Gilles Jacob des films sélectionnés en compétition officielle pour la palme d’or et dans les sections parallèles. Et c’est vrai que Cannes garde sa première place au monde car tous les auteurs s’y précipitent. Et pour sa 65ème édition, le niveau est sur le papier impressionnant , alors qu’il atteignait déjà des niveaux très élevés l’an dernier.

Et votre blanc lapin serviteur est satisfait, très satisfait…même si certains auteurs se consoleront avec Venise en septembre.

Voici donc ce qui nous attend du 16 mai au 27 mai 2012 sur la croisette !

Moonrise-Kingdom dans Dossiers

« Moonrise kingdom«  de Wes Anderson fera comme convenu l’ouverture du festival le mercredi 16 et sortira le même jour dans nos salles. Mais là où il y avait une incertitude, c’est sur sa présence en compétition officielle. Fort heureusement, il sera en compétition ! Et c’est normal pour le nouvel opus du brillant et décalé réalisateur de « la famille Tenenbaum«  ou « the darjeeling limited« . Il réunira un casting de malade, Bruce Willis, Bill Muray, Edward Norton, Frances McDormand, Tilda Swinton et Harvey Keitel !

Bande-annonce :

Image de prévisualisation YouTube

En revanche, pas de François Ozon pour « dans la maison » ni de Laurent Cantet pour « Firefox« . Ce sont Léos Carax et Alain Resnais qui leur ont été préférés.

Eva+Mendes+Eva+Mendes+Holly+Motors+Set+HQ1o81kOsfWl dans Films

Enfant maudit du cinéma français, dont la carrière n’a pas été à la hauteur de ses débuts de « mauvais sang« , Léos Carax revient avec « Holly motors« , au casting improbable, Eva Mendes, Kylie Minogue, Michel Piccoli et Denis Lavant.

Alain Resnais retourne sur la croisette une énième fois avec « Vous n’avez encore rien vu » avec ses fidèles, Sabine Azéma, Anne Consigny, Anny Duperey, Matthieu Amalric, Michel Piccoli, Pierre Arditi, Denis Podalydès. Cette adaptation de « Euridyce » de Jeran Anouilh sentira t elle un peu moins la naphtaline que les précédents opus du réalisateur. A 90 ans, Resnais est un maitre reconnu. De là à surprendre…

consigny-resnais-azema dans Films - critiques perso

Troisième français en liste et le plus attendu, Jacques Audiard et son « De rouille et d’os«  avec Marion Cotillard et Matthias Schoenaerts, révélation de l’excellent « bullhead« .

Le film sort le 17 mai sur les écrans et Audiard est l’un des meilleurs réalisateurs français en activité. Il a loupé de peu la palme d’or en 2008 avec « Un prophète« , repartant avec le grand prix.

932285 dans Films series - News de tournage

Bande-annonce :

Image de prévisualisation YouTube

Mickael Haneke revient après sa palme d’or de 2009 pour le « Ruban blanc« . Son film « Amour«  réunit son actrice fétiche Isabelle Huppert et l’immense Jean-Louis Trintignant, qu’on n’a plus vu dans un premier rôle depuis 15 ans, ayant souhaité cesser sa carrière ciné. Ce sera un moment fort de la compétition. Revoir Trintignant au cinéma, c’est Magik !

19997109

David Cronenberg était pressenti pour son « Cosmopolis » avec Robert Pattinson, Juliette Binoche, Samantha Morton, Mathieu Amalric. Et bien il sera lui aussi en compétition et sortira le 23 mai.

Ce film sur un jeune milliardaire qui perd totalement pied est une adaptation de Don DeLillo et promet le retour d’un Cronenberg violent et sexué. Déjà que le maitre est en super forme depuis 10 ans avec ses « Promesses de l’ombre » ou son « History of violence » ! Voir Pattinson, endive dans « twilight » prendre un tel virage est intéressant. En tout cas Cronenberg ne tarit pas d’éloges sur lui.

POSTER-FRANCAIS-POUR-COSMOPOLIS-600

Lee daniels présentera « The paperboy » avec Nicole Kidman et Zac Efron. Outre une montée des marches qui promet, le réalisateur réussira t il à livrer une œuvre moins balourde que son « Precious« , un peu too much à mon sens ?

L’Italie sera dignement représentée grâce à Matteo Garrone, qui, quatre ans après « Gomorra« , doc sur la mafia ayant remporté le grand prix, revient avec « Reality« , qui explore l’univers de la téléréalité, particulièrement trash sous l’ère Berlusconi.

Hong Sang-Soo représentera la Corée avec Isabelle Huppert avec « In another Country« . Le réalisateur de « Hahaha » est très apprécié sur la croisette.

In-Another-Country-32303

Brad Pitt foulera les marches avec sa nouvelle collaboration avec Andrew Dominik, le film « Killing them Softly« . Les deux là ont livré le bluffant « L’assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford« . C’est probablement l’un des grands films de l’année.

cogans-trade-movie-image-brad-pitt-01

La petit amie de Robert et partenaire de Twilight, Kristen Stewart, montera les marches et fera  le buzz avec son mec sur le tapis rouge. On la verra dans le très attendu « Sur la route«  de Walter Salles, qui sort le 23 mai en salles. Le brésilien Walter Salles est un très bon réalisateur, adapter le livre de Jack Kerouac est un défi. Forte attente sur ce film qui réunira aussi Garrett Hedlund et Sam Riley.

affiche-teaser-riley

Bande-annonce :

Image de prévisualisation YouTube

Sinon Abbas Kiarostami et son « Like someone in love«  viendra faire un tour…il la veut sa palme. Moi perso, je n’aime pas Kiarostami, désolé.

En revanche, il est toujours sympathique de voir Ken Loach, grand habitué de Cannes, qui y présente quasi tous ses films en compétition. C’est injuste pour d’autres mais bon, c’est Ken Loach !  Son « Angel’s share » se déroule en Ecosse. On espère du maitre anglais un meilleur opus que le précédent. « The ange’s Share » est écrit par son fidèle scénariste Paul Laverty (le vent se lève, it’s a free world, sweet sixteen) et racontera les déboires d’un jeune père vivant à Glasgow, qui, suite à des problèmes judiciaires, décide de monter sa propre distillerie de whisky. Le film est annoncé comme une comédie, sociale forcément.

Bande-annonce :

Image de prévisualisation YouTube

7-THE-ANGELS-SHARE

Un autre réalisateur qui monte, John Hillcoat présentera son « Lawless » avec Shia LaBeouf et Tom Hardy. Le réalisateur de « La route » et « La proposition« , devrait filmer une saga familiale entre trois frères qui montent un gang de distillerie d’alcool durant la grande dépression. Là aussi, candidat très sérieux et très doué.

Lawless1

Im Sang-Soo présentera « Taste of money« , version masculine de son « the housemaid« , voyez plutôt la bande-annonce de ce film coréen, elle donne envie.

Bande-annonce :

Image de prévisualisation YouTube

the-taste-of-money

Cristian Mungiu revient après sa palme d’or pour « 4 mois, trois semaines, 2 jours… ». Il suivra la descente aux enfers d’une jeune femme suspectée d’être possédée dans « Beyond the hills« .

Je vous passe deux trois noms de la sélection que je ne connais pas.

Et le dernier des 22 films est une surprise puisqu’il s’agit du dernier de  Thomas Vinterberg. Le danois avait signé un chef d’oeuvre avec son brillant « Festen » pour ensuite s’effondrer artistiquement et ne revenir qu’en 2010 avec son très dur mais très beau « Submarino« , un de mes coups de cœur 2010 (voir ici). Pour « The hunt« , il engage Mads Mikkelsen, acteur des films « pusher » et du film « le guerrier silencieux » de Nicolas Winding Refn (« Drive« ).  Vinterberg fait appel à son scénariste de « Submarino ». L’histoire se centrera sur un quarantenaire divorcé et accusé par une fillette de cinq ans d’avoir abusé d’elle. Inutile de préciser que chez Vinterberg, on rit rarement. Mais si Vinterberg a retrouvé le modjo, il peut créer l’évènement.

zmillerart

Hors compétition, le festival rendra hommage à Claude Miller, disparu il y a 15 jours, avec la projection de son dernier film, « Thérèse Desqueyroux » avec Audrey Tautou.

Bernardo Bertolucci, nous présentera le film qu’il a tourné avec beaucoup de courage, ce dernier étant infirme depuis plusieurs années. Son « Io E Te » est bien entendu attendu avec joie.

 

En section parallèle « Un certain regard », nous retrouverons le jeune québécois Xavier Dolan, découvert il y a trois ans avec « j’ai tué ma mère » et qui confirma son incroyable talent et sa vigueur avec « les amours imaginaires« . Il tente un pari risqué avec « Laurence Anyways » mais la bande-annonce donne grave envie. Il confie à Melvil Poupaud le soin de jouer un garçon qui à 40 ans, décide de devenir une femme. Nathalie Baye joue sa mère.

350X350laurence-anyways

Bande-annonce :

Image de prévisualisation YouTube

Avec « le grand soir« , Benoît Delépine et Gustave Kervern frappent très fort avec un casting génial où ils vont donner le premier rôle à deux comiques uniques auxquels ils avaient pour l’instant confié des seconds rôles, Benoit Poelvoorde et Albert Dupontel. On imagine très bien les deux lascars apporter leur cynisme et leur décalage permanent à l’univers du duo de scénaristes-réalisateurs. Ils joueront deux frères, les enfants de Brigitte Fontaine, la vraie, chanteuse allumée et Areski Belkacem, véritable couple dans la vraie vie. Pas banal comme concept.

les-wampas-4e2d6a6c7c1d3

Cannes 2012 fête son 65ème anniversaire et tout ce qu’on nous souhaite, c’est que cette sélection ultra classe sur le papier se confirme sur grand écran !

Selection Cannes 2012, les films attendus par le blanc lapin !

1 avril, 2012

Selection Cannes 2012, les films attendus par le blanc lapin ! dans Bandes-annonces festival_cannes_2012_affiche

Thierry Frémaux annoncera la sélection des films en compétition pour la 65ème palme d’or 2012 vers le 16-18 avril.

Le plus grand festival de cinéma au monde, par son marché du film, ses avant premières et ses films présentés en sections parallèle et officielle reviendra faire rêver les cinéphiles du monde entier du 16 mai au 27 mai 2012.

Moonrise-Kingdom dans Dossiers

Premier film présenté, « Moonrise kingdom » de Wes Anderson fera l’ouverture du festival. On ne sait pas si il sera hors compétition ou en compétition mais le nouvel opus du brillant et décalé réalisateur de « la famille Tenenbaum » ou « the darjeeling limited » réunira un casting de malade, Bruce Willis, Bill Muray, Edward Norton, Frances McDormand, Tilda Swinton et Harvey Keitel !

Mickael Haneke pourrait revenir après sa palme d’or de 2009 pour le « Ruban blanc« . Son film « Amour » réunit son actrice fétiche Isabelle Huppert et l’immense Jean-Louis Trintignant, qu’on n’a plus vu dans un premier rôle depuis 15 ans, ayant souhaité cesser sa carrière ciné. Le film est prêt, ce serait un moment fort de la compétition.

19997109 dans Films

Autre candidat sérieux, quasi sur d’être sélectionné, Jacques Audiard et son « De rouille et d’os » avec Marion Cotillard et Matthias Schoenaerts, révélation de l’excellent « bullhead« . Le film sort le 17 mai sur les écrans et Audiard est l’un des meilleurs réalisateurs français en activité. Il a loupé de peu la palme d’or en 2008 avec « Un prophète« , repartant avec le grand prix.

audiard-cottilard dans Films - critiques perso

David Cronenberg a lui aussi de fortes chances de présenter son « Cosmopolis » avec Robert Pattinson, Juliette Binoche, Samantha Morton, Mathieu Amalric. Ce film sur un jeune milliardaire qui perd totalement pied est une adaptation de Don DeLillo et promet le retour d’un Cronenberg violent et sexué. Déjà que le maitre est en super forme depuis 10 ans avec ses « Promesses de l’ombre » ou son « History of violence » ! Voir Pattinson, endive dans « twilight » prendre un tel virage est intéressant. En tout cas Cronenberg ne tarit pas d’éloges sur lui.

Cosmopolis_scaledown_450 dans Films series - News de tournage

La petit amie de Robert et partenaire de Twilight, Kristen Stewart, pourrait elle aussi monter les marches et faire le buzz avec son mec sur le tapis rouge. On la verra dans le très attendu « Sur la route » de Walter Salles, qui sort le 23 mai en salles, et a toutes les chances d’être en compétition. Le brésilien Walter Salles est un très bon réalisateur, adapter le livre de Jack Kerouac est un défi. Forte attente sur ce film qui réunira aussi Garrett Hedlund et Sam Riley.

sur-la-route-walter-salles_galleryphoto_paysage_std

On espère évidemment voir Brad Pitt dans sa nouvelle collaboration avec Andrew Dominik, le film « Cogan trade« . Les deux ont livré le bluffant « L’assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford« . C’est probablement l’un des grands films de l’année.

cogans-trade-movie-image-brad-pitt-01

Sinon Abbas Kiarostami et son « the end » devrait faire un tour… tout comme Ken Loach et son « Angel’s share » qui se déroule en Ecosse. Loach est chez lui à Cannes, il présente quasi tous ses films en compétition. On espère du maitre anglais un meilleur opus que le précédent. « The ange’s Share » est écrit par son fidèle scénariste Paul Laverty (le vent se lève, it’s a free world, sweet sixteen) et racontera les déboires d’un jeune père vivant à Glasgow, qui, suite à des problèmes judiciaires, décide de monter sa propre distillerie de whisky. Le film est annoncé comme une comédie, sociale forcément.

7-THE-ANGELS-SHARE

Un autre réalisateur qui monte pourrait présenter son « Lawless » avec Shia LaBeouf et Tom Hardy. Le réalisateur de « La route » et « La proposition« , John Hillcoat, devrait filmer une saga familiale entre trois frères qui montent un gang de distillerie d’alcool durant la grande dépression.

Lawless1

Léo Carax, enfant maudit du cinéma français, dont la carrière n’a pas été à la hauteur de ses débuts de « mauvais sang« , reviendra peut être avec « Holly motors« ,au casting improbable, Eva Mendes, Kylie Minogue, Michel Piccoli et Denis Lavant.

Toujours côté français, Laurent Cantet a de bonnes chances de revenir après sa palme d’or de « Entre les murs« . Son nouveau film, « Foxfire« , raconte l’histoire d’un gang de filles dans une ville ouvrière des années 50.

foxfire-las-chicas-malas-de-laurent-cantet-echan-andar

François Ozon a terminé son nouveau film, « dans la maison » avec Fabrice Luchini, Juliette Binoche et Emmanuelle Seigner. Un jeune élève s’immisce dans la vie bourgeoise de son professeur. Un petit air de Théorème ?

Ozon acquiert une maturité au fil des films et se trouve être ce qu’on appelle un auteur populaire à la manière d’un Tavernier, d’un Chabrol, d’un François Truffaut…il y a pire comme statut.

danslamaison01

Le jeune québécois Xavier Dolan, découvert il y a trois ans avec « j’ai tué ma mère » et qui confirma son incroyable talent et sa vigueur avec « les amours imaginaires« , tente un pari risqué avec « Laurence Anyways » mais dont la bande-annonce donne grave envie. Il confie à Melvil Poupaud le soin de jouer un garçon qui à 40 ans, décide de devenir une femme. Nathalie Baye joue sa mère. Il serait logique de voir le petit Xavier Dolan être en compétition officielle pour la première fois.

350X350laurence-anyways

Wong Kar Wai aura il terminé son « the grandmaster« , film sur l’un des maitres des arts martiaux, dont Bruce Lee fut le disciple ? Réunissant les deux stars Tony Leung et Zhang Ziyi, il est quasi assuré d’être sélectionné si l’auteur de « In the mood for love » l’a finalisé.  Rappelons que son film est en montage depuis plus d’un an…sacré Wong !

The-Grand-Masters-Wong-Kar-Wai-film-Ip-Man-affiche-01-e1288689968969-580x434

Avec plus de doutes, Olivier Assayas pourrait présenter son « Après mai« , où il intéressera à un jeune cinéaste en herbes plein d’idéaux suite à mai 68 et qui va devoir choisir entre engagement politique et artistique.

apresmai

Michel Gondry a quant à lui terminé un tout petit film à petit budget « the we and the I », sur un bus qui transporte des lycéens américains après leur dernier jour de classe de l’année. Gondry nous sort un petit film avant le grand huit puisque ensuite ce sera l’adaptation de « l’écume des jours » de Boris Vian avec Audrey Tautou, Romain Duris et Omar Sy puis l’un de mes chefs d’oeuvre préférés de la SF, le « Ubik » de Philipp K. Dick !

01_MichelGondry_Portrait

Les coréens Hong Sang Soo et Im Sang Soo peuvent aussi faire un tour par la croisette.

Avec « In Another Country« , Hong Sang-soo offre un nouveau rôle à Isabelle Huppert qui poursuit sa diversification vers le cinéma d’auteur asiatique, après Brillante Mendoza l’an dernier.

In-Another-Country-32303

La grosse question porte sur « the Master » de Paul Thomas Anderson. L’un des plus brillants réals quarantenaires américains, à qui l’on doit « there will be blood » ou « boogie nights« , revient avec un film sur le créateur d’une secte qui ressemble fort à celle de la scientologie. Philip Seymour Hoffman et Joaquin Phoenix interprètent le gourou et son premier assistant. C’est l’un des films que j’attends le plus cette année mais sera t il terminé à temps ?

picture27a

Terrence Malick pourrait revenir un an après sa palme d’or pour « Tree of life« . Il a en effet terminé « the burial« , méli mélo amoureux entre Ben Affleck, Rachel McAdams, Rachel Weisz et Javier Bardem. Ce serait carrément LA classe que Malick soit de nouveau là mais c’est peu probable.

Malick-Burial

Pareil pour James Gray qui vient de terminer « Low life » avec Marion Cotillard et Joaquin Phoenix. Son montage est en cours et Frémaux voudra t-il deux films avec Cotillard ? Pourtant, voir Gray en compétition officielle donnerait un niveau très élevé à la sélection. L’auteur de « little odessa » ou « la nuit nous appartient » a fait un sans faute depuis 20 ans.

Et puis voir James Gray, Wes Anderson, Andrew Dominik, John Hillcoat et Paul Thomas Anderson s’affronter sur la croisette, ça semble surréaliste. Il ne manque plus que Darren Aronofsky et vous avez tous les quadras américains qui sont aujourd’hui d’énormes pointures et de futurs Scorsese et Coppola en puissance.

low-life-2012-marion-cotillard-300x249

Enfin, autre grosse inconnue, le premier film en langue anglaise de Park Chan-Wook, auteur coréen culte de « Old boy », « sympathy for Mister Vengeance », « sympathy for Lady Vengeance » et « Thirst ».

Le casting de « Stoker » donne déjà très envie puisque l’immense Nicole Kidman, Mia Wasikowska (« Alice au pays des Merveilles« ) et Matthew Goode joueront une mère et sa fille qui reçoivent la visite d’un oncle, dans le quartier où elles viennent de s’installer. Et il y a des histoires de vampires là-dessous. C’est aussi pour moi l’un des évènements de l’année mais il semblerait que ce soit plutôt Venise qui soit visé.

213347_2434aa535ae1f47365c5cd35817bc872

Enfin, hors compétition, il serait logique de voir « Brave » des studios Pixar puisque c’est le premier film original qui n’est pas une suite depuis « Là-haut« , lui-même présenté en ouverture il y a trois ans.

Et puis surtout, le « Prometheus » de Ridley Scott a toutes ses chances puisqu’il sort le 30 mai et que c’est quand même un réalisateur culte qui revient à la franchise qui l’a fait connaitre, Alien, même si le film n’est pas un film Alien en tant que tel. Le film va faire un buzz incroyable et risque de cartonner très fort compte tenu de l’attente des fans et de la bande-annonce à tomber par terre. Dès lors, la Croisette serait inspirée de projeter le film hors compét. Surtout que Michael Fassbender, l’acteur hype du moment, pourrait monter les marches…

ridley_scott_prometheus-normal

Voilà, voici les prédictions et souhaits du blanc lapin pour un festival de Cannes 2012 d’un niveau incroyable. Espérons que la plupart de ces films seront sélectionnés. Il y a toujours des oubliés mais Cannes 2012 a les moyens d’être un cru exceptionnel, faisant place à la jeune garde américaine et au must du must européen. Réponse dans une vingtaine de jours…

69 films pour passer 2012…calendrier des attentes et des craintes du blanc lapin !

6 janvier, 2012

Après vous avoir détaillé les films que j’attends cette année en 2012 avec pitch, raison de l’attente et images / bandes-annonces, je me suis livré à un petit travail chronologique des sorties avec d’autant plus de lapins que j’attends positivement la sortie, et d’autant plus de guns que le projet ne me plait pas…

…en cliquant sur les tableaux, ils s’agrandissent miraculeusement !

Allez après cela, j’arrête les prévisions et je vais au ciné !

Yvan

69 films pour passer 2012...calendrier des attentes et des craintes du blanc lapin ! dans Ce qui vous attend au cinéma (sélection du Blanc Lapin) 1-%C3%A0-121

13-%C3%A0-22 dans Dossiers

23-%C3%A0-33 dans Films

34-%C3%A0-42 dans Films - critiques perso

43-%C3%A0-52 dans Films series - News de tournage

53-%C3%A0-60

61-%C3%A0-69

 

Ce qui vous attend au cinéma en 2012, Partie 2 : le cinéma indépendant

6 janvier, 2012

Comme tous les ans, je me suis livré à un travail assez lourd de recherche des films qui à ce stade, pourraient faire selon moi parler d’eux en 2012…

Pas toujours facile car les sites web et magazines ne se cassent pas autant que moi en général. Votre lapin préféré s’est donc plongé dans ses multiples news quotidiennes de tournage pour voir ce qui sortira très probablement en 2012.

A chaque fois vous avez la date de sortie, le pitch, mon avis sur le projet et une photo…parfois une bande-annonce…

Après les blockbusters, films de SF / fantasy et films comiques…

…voici les films d’auteurs…

 

« Take Shelter » de Jeff Nichols avec Michael Shannon et Jessica Chastain

Sortie le 4 janvier 2012

Ce qui vous attend au cinéma en 2012, Partie 2 : le cinéma indépendant dans Bandes-annonces Ectac.Take-Shelter-Film-de-Jeff-Nichols.031

Un homme est pris de visions cauchemardesques de fin du monde et devient terrorisé au point de provoquer l’incompréhension totale de ses proches.

Grand prix du festival de Sundance 2011 et de la semaine de la critique à Cannes, le film sort auréolé d’une presse élogieuse mais avec un an de décalage. Michael Shannon est soit disant prodigieux et acquiert ses galons d’acteur ultra sollicité par le ciné indépendant US. L’un des évènements du mois de janvier.

Image de prévisualisation YouTube

 

« J. Edgar » de Clint Eastwood avec Léonardo DiCaprio et Naomi Watts

Sortie le 11 janvier 2012

J.-Edgar-Poster-Ban-iTunes dans Ce qui vous attend au cinéma (sélection du Blanc Lapin)

Clint Eastwood s’attaque à un monument du l’histoire politique des Etats-Unis, la vie de John Edgar Hoover, créateur et patron du F.B.I des années 20 aux années 70, inamovible sous 5 présidents des Etats-Unis, qui détenait des dossiers sur tout le monde, négociait avec la mafia, s’implica dans la chasse aux sorcières et fut un républicain dur, raciste mais profondément patriote. L’association de Léonardo DiCaprio, l’un des meilleurs acteurs du moment au grand Clint sur un sujet pareil, c’est du tonnerre ! Surtout quand l’homosexualité de Hoover est au centre du long métrage.

Seul hic, la presse est tiède et estime que Clint n’est hélas, pas en grande forme. Vu le sujet, le casting, et le fait que Clint n’a plus beaucoup d’années pour tourner, c’est dommage. J’irai quand même le voir !

Image de prévisualisation YouTube

 

« The descendants » de Alexander Payne avec Georges Clooney

Sortie le 25 janvier 2012

affiche-the-descendants-224x300 dans Dossiers

Un riche propriétaire foncier recherche, avec ses deux filles, l’amant de sa femme dans l’espoir de garder sa famille unie.

Le réal de « Sideways » et « Monsieur schmidt » est l’un des chouchous des critiques US et part en bonne position pour les oscars avec ce film décalé mais calibré pour gagner des prix.

Image de prévisualisation YouTube

 

« De rouille et d’os » de Jacques Audiard avec Marion Cotillard et Matthias Schoenaerts, Bouli Lanners

matthias-schoenaerts-11-reporters-300x192 dans Filmsmarion-cotillard-smoking-3a119-300x199 dans Films - critiques perso

Le pitch : Un boxeur réalisant des combats clandestins, un publiciste fan de combats de pitbulls, un magicien qui disparaît, un père qui martyrise son fils… Quatre destins en proie à leur démon intérieur…

Après l’immense succès public et critique de « un prophète », le fils de Michel Audiard est devenu un maitre, un grand, puisque ce film suivait quatre bijoux, « regardes les hommes tomber », « un héros très discret », « sur mes lèvres » et « de battre mon cœur s’est arrêté ».

Audiard a un talent incroyable et change de sujet à chaque film, dirige et choisit ses acteurs à la perfection et ne se lance dans un projet que quand le scénario est en béton.

Il fera donc tourner l’actrice française qui a explosé ses dernières années des deux côtés de l’Atlantique, Marion Cotillard et il donnera à un quasi inconnu, Matthias Schoenaerts, la chance de sa vie, après nous avoir fait découvrir Tahar Rahim avec « un prophète ».

Un sérieux candidat pour Cannes 2012, après avoir loupé la palme en 2009 et s’être « contenté » du grand prix du jury (le second prix) puis raflé tous les Césars.

 

« My week with Marrilyn » de Simon Curtis

Sortie le 7 mars 2012

0886443211971_600 dans Films series - News de tournage

Michelle Williams endossera le rôle difficile de Marilyn Monroe dans ce film suivant le tournage de « Le prince et la danseuse » aux côtés de Laurence Olivier, interprété par Kenneth Branagh acteur tout aussi sakespearien que Sir Olivier. Le personnage principal sera Colin Clark, jeune homme de 23 ans, cinéaste en herbe et assistant de plateau, qui va vivre six mois passionnants dont une dernière semaine avec Marilyn herself. Le film est tiré du livre qu’a écrit Clark et permettra à Michelle Williams de confirmer son statut de star montante après Brokeback mountain, Shutter Island, blue valentine, avant de la retrouver fin 2012 ou en 2013 dans le prequel du Magicien d’Oz par Sam Raimi, aux côtés de James Franco.

Image de prévisualisation YouTube

 

« Amour » de Michael Haneke avec Isabelle Huppert, Jean-Louis Trintignant

Sortie le 23/05/2012

Le pitch : Georges et Anne sont octogénaires, ce sont des gens cultivés, professeurs de musique à la retraite. Leur fille, également musicienne, vit à l’étranger avec sa famille. Un jour, Anne est victime d’une petite attaque cérébrale. Lorsqu’elle sort de l’hôpital et revient chez elle, elle est paralysée d’un côté. L’amour qui unit ce vieux couple va être mis à rude épreuve.

haneke

Candidat idéal pour Cannes après la palme d’or assez chiante reçue pour « le ruban blanc », Haneke revient avec son actrice et amie, Isabelle Huppert, qu’il avait fait tourner dans l’excellent « La pianiste ». Et surtout, l’immense Jean-Louis Trintignant sort de sa retraite de 15 ans pour un vrai rôle. Or, moi je suis fan de Jean-Louis et ses rôles à venir seront limités puisqu’il est très âgé. Et puis j’aime Haneke d’habitude (sauf son ruban blanc).

 

« Django Unchained » de Quentin Tarantino avec Léonardo DiCaprio, Jamie Foxx, Chritopher Waltz, Samuel L. Jackson, Kurt Russell, Joseph Gordon-Levitt, Sacha BaronCohen, Don Johnson

Leonardo-DiCaprio-Esquire-2JamieFoxxsamuel_jackson600full-joseph-gordon-levitt-238x300Sacha+Baron+Cohen+Isla+Fisher+dating+AQbNDQlsLKBl187597781-200x300

C’est l’un des films les plus attendus de l’année, annoncé pour noel mais qui peut être décalé en 2012. Le réalisateur cinéphage fou qu’est Quentin Tarantino va rendre à nouveau hommage à un cinéma de genre, le western spaghetti, avec le casting de stars masculines le plus classe qu’il ait jamais composé et ça excite d’autant plus qu’on voit très bien Tarantino dans ce style.

L’excellent Léonardo Di Caprio, après le “Hoover” de Clint Eastwood, ajoute un grand nom à sa carrière après ses collaborations fructueuses avec Spielberg, James Cameron, Martin Scorsese, Baz Luhrmann, Woody Allen, Sam Mendes et Christopher Nolan. Impressionnant.

Mon impatience est à son comble !

 

« Twixt » de Francis-Ford Coppola avec Elle Fanning et Val Kilmer

Sortie le 11 avril 2012

twixt-poster-202x300

Le pitch : Twixt raconte l’histoire d’un écrivain hanté par des visions fantômes et qui va enquêter sur la mort d’une jeune fille…

Après son retour artistique avec « Tetro », sublime réussite qui balayait 20 ans d’errements et d’absence du maitre, ce dernier revient avec un petit film horrifique. La presse a été polie mais pas plus enthousiaste que cela à Venise. Mais attention, l’accueil de « Tetro » avait été froid à Cannes et enthousiaste 8 mois plus tard…

 

« Savages » de Oliver Stone avec Benicio Del Toro, Salma Hayek, Aaron Johnson, Taylor Kitsch, Blake Lively et Uma Thurman

tumblr_ktmtfwrr3o1qa1iiqo1_500-200x300taylor-kitsch-taylor-kitsch-6322707-416-625-199x30015-220x300superbe-salma-hayek-225x300

Le pitch : Deux jeunes dealers de marijuana doivent secourir leur petite amie commune, le jour où celle-ci est enlevée par un cartel mexicain

Après plusieurs fours sur des films aux sujets provoques ou ultra consensuels dont « W » sur Bush junior ou « World trade center », d’une qualité artistique qui laissait à désirer, Oliver Stone a retrouvé succès critique et public avec la suite de « Wall street ». Son prochain projet donne en revanche beaucoup plus envie car en tant que connaisseur de la cocaine, il va peut être nous pondre un bon thriller teinté de réflexions politiques comme il a pu le faire dans son brillant passé. Pour ceci il convoque l’un des meilleurs acteurs au monde, Benicio Del Toro et de jeunes acteurs qui commencent tout juste à montrer leurs mimines, Aaron Johnson de « kick ass » et Taylor Kitsch des futurs « bataille navale » et »John Carter ». A suivre…

 

« Cosmopolis » de David Cronenberg avec Robert Pattinson, Juliette Binoche, Mathieu Amalric, Paul Giamatti

cosmopolis-first-look-300x199Robert-Pattinson-Cosmopolis

Le pitch : la chutte d’un jeune multimillionnaire à Manhattan sur l’espace de 48 heures

Cronenberg est devenu définitivement un maitre avec ses deux brillants « les promesse de l’ombre » et « A history of violence », qui marquaient son retour artistique et la confirmation que son immense talent était de nouveau inspiré. Après « A dangerous method », sorti il y a quinze jours, il revient avec un vieux projet, tourné dans la foulée de son film sur Carl Jung et Sigmund Freud. Mais il change radicalement de style et choisit l’acteur endive de « Twilight », Robert Pattinson, et vante partout ses talents d’acteurs. On ne demande qu’à voir et être surpris. Peut être faut-il un bon projet et une pointure comme Cronenberg pour faire démarrer Pattinson. Après tout, Tom Cruise est devenu bon, et ce n’était pas gagné. A ceci s’ajoutent deux français qui ont la côte à l’international, Juliette Binoche et Mathieu Amalric. Une présence à Cannes serait logique.

 

« Captured » de Brillante Mendoza avec Isabelle Huppert

dans-la-jungle-avec-les-otages-de-brillante-mendozaM49639

Le pitch : Une missionnaire française se retrouve au cœur d’une prise d’otages de ressortissants étrangers, menée par le groupe Abu Sayyaf aux Philippines.

Le réalisateur philippin,  chouchou des festivals, reviendra probablement à Cannes avec l’actrice française Isabelle Huppert, qui décidément tente le maximum d’expériences avec des metteurs en scène de tous horizons. On ne peut que louer son exigence. « Kinatay » avait choqué, « Lola » avait provoqué un quasi consensus, Brillante Mendoza est donc très attendu.

 

« Himizu » de Sono Sion

himizu_450

Le pitch : Deux adolescents tourmentés dans le Japon post-tsunami s’embarquent dans une spirale de violence…

Sono Sion est un réalisateur japonnais qui monte en puissance au fil des festivals. J’avoue n’avoir vu aucun de ses films mais sa réputation le précède et la thématique a de quoi retenir l’attention.

L’inviter à Cannes pour lui donner une plus forte résonance serait pertinent, si le film est bon.

 

« The end » de Abbas Kiarostami

Le pitch : L’histoire d’une jeune et jolie étudiante, Akiko, qui vend ses charmes pour payer ses études et rencontre un singulier client: un vieil universitaire très érudit, qui se montre d’une grande bienveillance avec elle. Entre Akiko et le vieil homme se noue une relation hors du commun.

Le réalisateur iranien réussira t il à décrocher une palme d’or? Après tant de tentatives ? Personnellement je ne suis pas friant de son cinéma. Mais il y a des fans.

 

« The burial » de Terrence Malick avec Ben Affleck, Rachel McAdams, Racheil Weisz, Javier Bardem, Jessica Chastain

The-Burial-2012

Après la palme d’or pour « Tree of life » et malgré une sortie partagée des critiques, un bon bilan pour son film, Terrence Malick, qui tourne si peu, et a mis 20 ans entre son deuxième et son troisième film, est décidé à rattraper le temps ! Il tourne actuellement deux films coup sur coup avec Christian Bale, qu’il retrouve après « le nouveau monde » mais aussi avec l’acteur qui a explosé cette année, Ryan Gosling !

Mais avant cela, il avait mis en boite « the burial » avec Ben Affleck, de retour en grâce à Hollywood mais aussi l’immense Javier Bardem, qui complète de façon très classe sa filmo. Côté féminin, Rachel Weisz, Jessica Chastain et Rachel McAdams vont rivaliser de talent, les trois étant brillantes. L’histoire est celle d’un coureur de jupons …

Son film sera forcément prêt cette année vu qu’il a déjà enchainé le suivant. Cannes 2012 n’a qu’à bien se tenir !

 

« La taupe » de Tomas Alfredson avec Colin Firth, Tom Hardy, Gary Oldman, John Hurt

Sortie le 8 février 2012

Affiche-la-taupe

Le pitch : George Smiley est l’un des meilleurs agents du « Cirque », quartier général des services secrets britanniques. Alors qu’il vient à peine de prendre sa retraite, le cabinet du Premier Ministre fait de nouveau appel à lui. Le centre de Moscou, leur ennemi juré, aurait un agent double, infiltré au sein du Cirque. Smiley est chargé de démasquer la taupe parmi ses anciens collègues.

Le réalisateur suédois de l’excellent film de vampires « Morse », revient avec cette adaptation de John LeCarré et un casting qui fait pâlir puisqu’il réunit l’oscar du « discours d’un roi », Colin Firth, Gary Oldman, qui fait feu de tous bois ces dernières années, ou encore Tom Hardy qui va probablement exploser cette année avec son rôle de méchant du troisième Batman puis son rôle de Mad max qui suivra. Le film a fait sensation à Venise et les critiques sont dithyrambiques. C’est l’un des évènements ciné de ce début d’année.

Image de prévisualisation YouTube

 

« Holly Motors«  de Leos Carax avec Michel Piccoli, Kylie Minogue, Edith Scob, Eva Mendes, Denis Lavant

Sortie décembre 2012

Leos Carax est resté l’auteur maudit que la presse a fait de lui. Il faut dire que de son chef d’œuvre « mauvais sang » avec Denis Lavant et Juliette Binoche à son film hors normes et hors de prix qui fit scandale « les amants du Pont neuf », avec le même casting, Carax défraya la chronique et les critiques. Hélas, depuis 20 ans, c’est la misère et sa seule réalisation « Pola X », en 1999, a bien déçu. Il serait sur le point de revenir sur le devant de la scène après son court métrage inséré dans le triptique « Tokyo », co-réalisé avec Michel Gondry et Bong Joon-ho.

Denis Lavant sera donc le rôle ou plutôt les rôles principaux de « Holly motors ». Il jouera dix rôles dans dix styles différents, film noir, comédie musicale, comédie tout court, etc…Il s’agira d’un film futuriste se déroulant à Paris. Le budget est visiblement assez modeste…heureusement peut être, il vaut mieux cadrer Carax…

  mob2959_1211053915

 

« We bought a zoo » de Cameron Crowe avec Matt Damon, Scarlett Johansson, Elle Flanning et Thomas Heden Church

Sortie le 18 avril 2012

We-Bought-a-Zoo

Cameron Crowe avait réussi « Presque célèbre« en 2000 où l’on suivait un ado des années 70 suivant, en tant que journaliste en herbe pour Rolling stone, la tournée de son groupe de rock préféré. La bande-son était excellente. Puis son « rencontre à Elisabeth Town » cinq plus tard fut un four critique et public, malgré la présence de Kirsten Dunst (Spider man) et Orlando Bloom (le Legolas du seigneur des anneaux). La facilité sentimentale du scénario qui fleurait déjà dans « Jerry Maguire » fit sombrer le projet dans un film assez emmerdant.

Aujourd’hui il revient, cinq ans après, on ne peut pas dire qu’il soit très productif. Matt Damon jouera un journaliste anglais qui arrête son activité professionnelle pour retaper un Zoo avec toute sa petite famille dans « We bought a Zoo« . Le casting est très classe puisque Scarlett Johansson, Elle Flanning et Thomas Heden Church entourent Damon.

Cette fois-ci il semble que Pearl Jam et Neil Young aient inspiré le réalisateur durant son travail de pré-production. Espérons qu’il revienne à son meilleur de « presque célèbre ». Le film devrait sortir en fin d’année.


« Sur la route » de Walter Salles avec Kristen Stewart, Sam Riley, Garrett Hedlund

19660033.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20110203_014923

Le célèbre roman de Jack Kerouac, symbole de la « Beat Generation », fera l’objet d’une adaptation cinématographique avec le réalisateur de « carnets de voyage », le brésilien Walter Salles. Au-delà de sa cinéphilie très approfondie et de son amour pour la France, Walter Salles a réussi à me bluffer une fois avec son méconnu « Avril Brisé ». Son « carnets de voyage » et « Central do Brasil » étaient également des réussites. C’est donc plutôt une bonne nouvelle.

Le jeune Sam Riley, excellent dans « Control » et « Franklyn » tiendra le rôle principal. Le personnage féminin sera interprété par l’héroine de « Twilight », Kristen Stewart. Surprenant comme casting. Si en commençant par « Twilight », on peut difficilement partir de plus bas niveau partenaires de jeu et de dialogues…n’oublions pas que la petite Kristen avait fait des étincelles dans un petit rôle certes mais un rôle essentiel dans le « Into the Wild » de Sean Penn. Souhaitons lui donc de refaire du cinéma !


« Haywire » de Steven Soderbergh avec Michael Douglas, Michael Fassbender, Ewan Mcgregor, Antonio Banderas, Channing Tatum

Sortie le 29 février 2012

HAYWIRE-AFFICHE-300x225

Image de prévisualisation YouTube

« Magik mike » de Steven Soderbergh avec Channing Tatum, Matthew McConaughey, Joe Manganiello, Matt Boner et Alex Pettyfer

Doublé pour Steven Soderbergh qui annonce depuis des années qu’il veut arrêter le cinéma. Sauf qu’il continue à tourner plus vite que son ombre et à sortir un film par an là où les autres mettent deux, trois ou quatre ans…

Et encore, l’inégal cinéaste de « sexe, mensonges et vidéos« , « Ché« , « Ocean’s eleven, twelve, 13« , »traffic » ou « l’anglais« , va nous sortir deux films en un an, « Contagion » (Matt Damon, Marion Cotillard, Jude Law, Kate Winslet) et « Haywire » (Michael Douglas, Michael Fassbender, Ewan Mcgregor, Antonio Banderas, Channing Tatum). Bref, un film catastrophe d’épidémie et un film d’espionnage avec des castings hallucinants.

Il enchainera frénétiquement avec « Magic mike« , sur une idée de l’acteur Channing Tatum, ex mannequin et ex stripteaseur. Et pour ramener du spectateur et incarner tous pleins de stripteaseurs, il s’attelle les services de gros thons, ben entendu. Channing Tatum donc, qui a de beaux restes, Matthew McConaughey (pareil), Joe Manganiello (vu en loup garou dans True blood), Matt Boner (série chuck), et Alex Pettyfer (numéro 4).

« Magik mike » sentira donc la testostérone et la caisse enregistreuse !

magic-mike-cast

 

« Lincoln » de Steven Spielberg avec Daniel-Day Lewis, Joseph Gordon-Levitt, Tommy Lee Jones et James Spader

Enfin ! Steven Spielberg tourne enfin son « Lincoln« , sur la vie du 16ème Président des Etats-Unis, abolitionniste de l’esclavage.

Dix ans de gestation, Harrison Ford puis Liam Neeson envisagés pour déboucher sur l’un des meilleurs acteurs au monde dans le rôle d’Abraham Lincoln, à savoir l’excellent Daniel-Day Lewis.

Joseph Gordon-Levitt, Tommy Lee Jones et James Spader viennent s’ajouter au casting ultra classe, Tommy Lee Jones étant un vétéran respecté de tous et Gordon-Levitt l’un des jeunes acteurs qui explose à Hollywood (vu dans Inception et dans le prochain Batman). Joseph Gordon-Levitt prêterait ses traits au fils de Lincoln.

LINCOLN ciblera les conflits au sein de la majorité au sujet des idées abolitionnistes puis le dérapage vers la guerre de Sécession.

Espérons que Spielberg évite le mélo sirupeux auquel il a cédé dans son pire film, sur l’abolition justement, « Amistad« , un long pensum indigeste.

En tout cas question ressemblance, vous constaterez que Day-Lewis est de nouveau au top, photographié ici lors d’une pause…

newsimg309250419

 

« The grandmasters » de Won Kar-Wai avec Tony Leung et Zhang Ziyi

4220xtylntony

Le réalisateur hong-kongais, devenu culte au niveau mondial pour ses fresques poétiques d’une lenteur envoutante va revenir avec un projet totalement incongru dans sa filmographie. En effet, il s’agirait d’un film centré sur la vie de l’un des pionniers du kung fu et qui fut maitre de Bruce Lee. « The grand master » réunirait son fidèle Tony Leung et l’excellente Zhang Ziyi. Le casting est tout sauf original mais deux questions se posent.

Verrons-nous des combats au ralenti et surtout, verrons nous la fin d’une prise ? 2 heures c’est court quand même…Et Wong Kar Wai terminera t-il son film la veille de sa présentation au festival de Cannes 2012 ? Comme à sa grande habitude légendaire ?

 

« The master » de Paul Thomas Anderson avec Joaquin Phoenix et Philip Seymour Hoffman

the-master

Joaquin Phoenix, l’acteur préféré de James Gray (la nuit nous appartient, the Yards, Two lovers) et petit frère de feu River, est l’un des très bons acteurs du ciné indépendant US. Il a hélas pété les plombs il y a deux ans pour cesser sa carrière, jouer dans un faux documentaire sur lui tourné par son beau-frère Casey Affleck (I’m still there) puis a été annoncé dans divers projets comme revenant sur sa décision.

Et il va jouer pour Paul Thomas Anderson, l’un de mes grands chouchous, réalisateur de « there will be blood », « boogie nights », «magnolia ». Ce projet avait été mis en veilleuse pour cause de financement et de fortes réticences des studios. En effet, le film  n’est autre qu’un brûlot sur l’église de scientologie et plus particulièrement sur son fondateur, Ron Hubbard, qui sera joué par le caméléon Philip Seymour Hoffman.

L’acteur Tom Cruise, l’un des pontes de la secte, aurait tout fait pour empêcher l’un des plus brillants réalisateurs de sa génération d’aller jusqu’au bout. En revanche ce qui est drôle, c’est que Tom Cruise connait très bien Paul Thomas Anderson.  En effet, Tom Cruise avait reçu des louanges pour son petit rôle dans « Magnolia » où il interprétait un télé-évangéliste complétement barré, très mâle.  Mais monsieur Cruise, vous n’aurez pas le dernier mot !

 

« Moonrise kingdom » de Wes Anderson avec Jason Schwartzman, Bruce Willis, Frances Mc Dormand, Bill Murray, Edward Norton, Tilda Swinton 

Sortie le 16 mai 2012

« La famille Tenenbaum« , « la vie aquatique » et « A bord du Darjeeling limited » sont tous trois extrêmement brillants. Ils sont drôles, émouvants et traduisent si bien l’univers très personnel de Wes Anderson, teinté de nostalgie, de farfelu et de rires.

« Moonrise kingdom » suivra deux adolescents amoureux décidant de fuguer. Les habitants de leur cité partent à leur recherche et parmi eux nous retrouverons Bruce Willis en shérif, la géniale Frances Mc Dormand (Madame Coen, « Fargo ») en mère, Bill Murray (fidèle du réalisateur), ou Edward Norton, excellent acteur qui gère hélas moyennement sa carrière depuis quelques années, j’en suis donc ravi pour lui, Tilda Swinton (toujours parfaite) et Jason Schwartzman, fidèle depuis le début de carrière de Wes Anderson.

Le nouveau film de Wes Anderson présente un casting hallucinant et pourrait être l’un des bijoux de cette année et un très bon candidat pour Cannes puisqu’il sort comme par hasard en plein festival !

bruce-willis jason-schwartzman-20060607-135366tumblr_kxbpauGK7g1qb153go1_400frances-mcdormand-pictureedward-norton-10993tilda+swinton+oscar+face

 

  »Stoker » de Park Chan-Wook avec Nicole Kidman, Mia Wasikowska, Matthew Goode, Jacki Weaver, Lucas Till, et Alden Ehrenreich

MatthewGoodeLeapYear-1 Nicole-Kidman-image

L’un des projets les plus sympas du moment est le premier film en langue anglaise de Park Chan-Wook, auteur coréen culte de « Old boy », « sympathy for Mister Vengeance », « sympathy for Lady Vengeance » et « Thirst ».

Le casting donne déjà très envie puisque l’immense Nicole Kidman et Mia Wasikowska (« Alice au pays des Merveilles« ) joueront une mère et sa fille qui reçoivent la visite d’un oncle, dans le quartier où elles viennent de s’installer.

Mais de nombreux voisins disparaissent. L’oncle mystérieux sera campé par Matthew Goode, qui s’est fait connaître dans « matchpoint », « Watchmen » en Ozymandias mais aussi dans « A single Man », excellent premier film du couturier Tom Ford.  Le casting compte de très beaux seconds rôles avec Jacki Weaver, la glaçante mère dans « Animal kingdom« , Lucas Till, vu en Havock dans « X-men first class » et Alden Ehrenreich, personnage principal du magnifique « Tetro » de Francis Ford Coppola.

Wentworth Miller, de la série Prison break, est le scénariste du film. Son scénario était considéré comme l’un des 10 meilleurs de 2010…

Tout ceci sent super bon !! L’un des évènements de l’année ciné.

jacki-weaver-animal-kingdom1244902419920_fnews_3965_user_19768

 

« Inside Llewyn Davis » de Joel et Ethan Coen avec Oscar Isaac, Carey Mulligan, Justin Timberlake et John Goodman

John Goodman, inoubliable dans « Barton Fink », « the big lebowski » ou « Arizona junior » retrouvera ses réalisateurs fétiches dans leur projet sur Dave Van Ronk, pygmalion de la scène folk new-yorkaise des années 60. Ce dernier lança notamment Bob Dylan.

On savait déjà que  les rôles titres seraient tenus par un acteur qui monte, Oscar Isaac, que l’on verrait bien en Bob Dylan, et Carey Mulligan, qui serait une Joan Baez parfaite. La jeune actrice enchaine les bons projets après le brillant « Drive », et le prochain « shame » de Steve McQueen aux côtés de Michael Fassbender, qui sort le 7 décembre prochain, précédé d’une critique élogieuse.

Mais pour renouveler les têtes d’affiches habituelles, les Coen osent proposer Justin Timberlake dans un second rôle. La pop star négocie bien son virage cinématographique après « Alpha dog », l’excellent « the social Network » de David Fincher et le premier rôle du nouveau film SF d’Andrew Nicol (« bienvenu à gattaca»), à savoir « time out », qui sort le 23 novembre.

« Inside Llewyn Davis » devient donc de plus en plus excitant, les Coen changeant à nouveau de style. J’avais trouvé leur hommage au western raté avec le surestimé « true grit », sorti en février 2011, film manquant cruellement d’originalité, ce qui est un comble pour les deux frangins. Espérons donc qu’avec un casting pareil, ils retrouvent le meilleur de leur inspiration.

justin-timberlake-march-2009-gq-3roseanne-john-goodman-290x4oscar-isaac-01carey-mulligan-picture_323x383

 

« Angels’ Share » de Ken Loach

Ken loach reviendra comme chaque année l’an prochain avec un nouveau long métrage sauf qu’il aura des chances d’être à Cannes, ce qui lui arrive quand même quatre fois sur cinq. « The ange’s Share » sera écrit par son fidèle scénariste Paul Laverty (le vent se lève, it’s a free world, sweet sixteen) et racontera les déboires d’un jeune père vivant à Glasgow, qui, suite à des problèmes judiciaires, décide de monter sa propre distillerie de whisky. Le film est annoncé comme une comédie, sociale forcément.

ken-loach

 

« Vous n’avez encore rien vu » d’Alain Resnais avec Mathieu Amalric, Lambert Wilson, Hippolyte Girardot, Pierre Arditi, Sabine Azema, Anne Consigni, Jean-Noel Brouté, Anny Duperey, Michel Piccoli, Denis Podalydès

alain-resnais

Sortie le 25 avril 2012

Le pitch : Dans un petit village du centre de la France, dans la riche et vieille demeure d’un auteur dramatique, le majordome accueille dans le grand salon les amis que l’auteur, décédé, a fait convoquer pour l’ouverture de son testament. Ces personnes sont 13 comédiens qui ont autrefois interprété ses pièces, dont une en particulier considérée comme exceptionnelle à son époque. Mais l’est-elle encore ?

Après plusieurs opus un peu chiants à mon goût (les herbes folles, Coeurs), le maitre Resnais revient avec un casting impressionnant (mais sans son pote Dussolier).  A 89 ans, le rythme de ses réalisations est toujours aussi vif et c’est tant mieux pour nous, bien que certains de ses films comme « pas sur la bouche », sentaient un peu le vieux quand même…

 

« Foxfire : confessions d’un gang de filles » de Laurent Cantet

laurent-cantet-cann_673863c

Le pitch : Dans une petite ville ouvrière , dans les années cinquante, cinq lycéennes forment la bande Foxfire, vouée à l’orgueil, au pouvoir, et à la vengeance dans un monde que ces filles n’ont jamais intégré, un monde qui leur semble fait pour les mépriser et les détruire.

Après la palme d’or de « Entre les murs », Laurent Cantet est attendu, très attendu. Mais je ne fais aucun souci pour le résultat car Cantet n’a jamais planté un seul film, « Vers le sud », « l’emploi du temps » et « Ressources humaines » sont tous d’un très haurt niveau.

 

« Dans la maison » de François Ozon avec Juliette Binoche, Emmanuelle Seigner, Fabrice Luchini, Kristin Scott Thomas

600full-francois-ozon

Le pitch : Dans la maison raconte la relation qu’entretient un enseignant avec ses élèves.

François Ozon tourne toujours aussi vite et change de style après le drame intime « le refuge », la comédie « potiche », qui fut un carton, comme son « 8 femmes ». Ozon est très doué, « le temps qui reste », « 5×2″, « sous le sable », « gouttes d’eau sur pierres brûlantes », « 8 femmes », « potiche » et « le refuge » sont tous très différents, parfois intimisrees, parfois grand public, mais toujours réussis. Ozon acquiert une maturité au fil des films et se trouve être ce qu’on appelle un auteur populaire à la manière d’un Tavernier, d’un Chabrol, d’un François Truffaut…il y a pire comme statut. Et son casting est très bon.

 

« Tyrannosaur » de Paddy Considine avec Petter Mullan, Olivia Colman

tyrannosaur-2011-21559-2077883578

Le pitch : L’histoire de Joseph, un homme tourmenté par la violence et une colère qui le conduit à l’autodestruction. Alors que la vie de Joseph tombe dans une spirale de troubles, une chance de rédemption apparaît sous la forme d’Hannah, travaillant pour une œuvre de charité chrétienne. Leur relation se développe et il s’avère qu’Hannah cache un secret personnel qui aura un impact dévastateur sur leurs deux vies.

Tyrannosaur a visiblement parcouru les festivals en 2011 en recueillant des critiques élogieuses, un très bon film en perspective, lorsqu’il sera distribué…

 

« The We and the I » de Michel Gondry

936full-michel-gondry

Le réalisateur français à l’imaginaire débridé et à la carrière internationale fait suivre son gros budget « le frelon vert » d’un tout petit film sur un bus qui transporte des lycéens américains après leur dernier jour de classe de l’année.

Il s’attaquera ensuite à « l’écume des jours » de Boris Vian avec Audrey Tautou et Romain Duris. On a du mal à imaginer Gondry derrière ce projet et surtout le doute est permis sur la possible adaptation du roman. Gondry ne m’a toujours pas convaincu sur sa capacité à tenir la longueur sur tout un film. Il se laisse souvent aller comme dans »the green hornet » ou « rembobinez soyez sympas« . Mais j’avais adoré « la science des rêves » et « eternal sunshine of the spotless mind ».

Puis Gondry doit s’attaquer à l’un de mes chefs d’oeuvre préférés de la SF, le « Ubik » de Philipp K. Dick, dont les filles de l’écrivain décédé ont choisi Gondry comme réal.

Bref, Gondry nous sort un petit film avant le grand huit. On espère qu’il y définira enfin une histoire qui se tient de A à Z car c’est quand même son gros défaut, la baisse de régime en fin de film.

 

« Après mai » de Olivier Assayas

190411

Le pitch : Lycéen parisien du début des années 70, Gilles est pris dans l’effervescence politique de ces années-là. Il aspire pourtant surtout à peindre et à apprendre le cinéma,

Après le succès critique de « Carlos » mais son bide au box-office, l’auteur français change à nouveau de style et s’intéresse à 1968. Une sélection à Cannes n’aurait rien de surprenant.

 

« La maladie du sommeil » de Ulrich Kôhler

KOHLER_Ulrich_2011_Lamaladiedusommeiil_00-210x300

Le pitch : Un médecin vit depuis 20 ans en Afrique avec sa femme. Dirigeant un projet de lutte contre la maladie du sommeil, sa femme souhaite retourner en Allemagne rejoindre leur fille. Lui se sent avant tout africain.

Je ne connais pas grand chose du film si ce n’est que sa présentation dans plusieurs festivals a fait sensation.

 

« Nero Fiddled » de Woody Allen avec Alec Baldwin, Roberto Benigni, Penélope Cruz, Judy Davis, Jesse Eisenberg, Greta Gerwig, Ornella Muti et Ellen Page

19763866.jpg-r_450_x-f_jpg-q_x-20110621_105242-300x120

Woody poursuit sa tournée européenne après Londres trois fois, Barcelone et Paris. Il s’implante ici à Rome et endossera un rôle, lui qui n’a plus joué depuis Scoop, il y a déjà 6 ans.

 

« Big house » de Matteo Garrone

Le réalisateur de Gomorra s’intéresse cette fois-ci à la téléréalité et aux illusions de cette dernière, d’autant plus exacerbée en Italie.

 

« Extêmement fort et incroyablement près » de Stephen Daldry

Sortie le 29/02/2012

Extremely+Loud+and+incredibly+close-300x173

Stephen Daldry est doué mais peut sombrer dans certains travers pompiers. Son « Billy Elliot » laissait présager les limites de « the reader » auxquelles il avait su tordre le cou dans son sublime « the hours », restant toujours sur le fil du rasoir, entre mélo mièvre et sensibilité à fleur de peau. Du cinéma émotif et casse gueule qu’il retrouvera avec l’adaptation de ce best seller.

 

« 360 » de Fernando Mereilles avec Rachel Weisz, Jude Law, Anthony Hopkins, Ben Foster, Jamel Debbouze

360-movie-image-jude-law-rachel-weisz-02-600x3021

Le réalisateur brésilien de « La cité de dieu » m’avait séduit avec « Blindness », film de contamination injustement boudé par la critique il y a 3 ans. Cette fois-ci il revient avec un beau casting dont notre Jamel national pour parler de sexe au sein de différentes classes sociales et entre ces classes sociales, à différents âges…

 

« Cogan’s trade » de Andrew Dominic avec Brad Pitt, Ray Liotta, James Gandofini, Richard Jenkins

Brad-Pitt-in-Cogans-Trade1

Le pitch : Jackie Cogan, homme de main du crime organisé, enquête sur un braquage ayant eu lieu lors d’une partie de poker illégale protégée par la Mafia.

C’est l’un des films très attendus de la sphère ciné indépendant de l’année et qui serait très classe en compétition à Cannes ou Venise. En effet, Brad Pitt, à la carrière irréprochable et impressionante depuis 10 ans, retrouve son réalisateur du somptueux « l’assinat de Jesse James par le lâche robert ford », qui lui avait valu le prix d’interprétation à Venise en 2007. Impatience !

 

« Howl » de Jeffrey Friedman,Rob Epstein avec James Franco, Mary-Louise Parker

Sortie le 1er février 2012

Le pitch : En 1957, l´éditeur du poète américain Allen Ginsberg est poursuivi en justice à la suite de la publication du poème Howl considéré comme obscène. Peu connu à l´époque, l´auteur devient rapidement un des personnages marquants de la contre-culture américaine.

Howl-Aaron-Tveit-James-F-007-300x180

 

 

 

Ce qui vous attend au cinéma en 2012 – Partie 1 : les blockbusters, comédies et la SF

3 janvier, 2012

Comme tous les ans, je me suis livré à un travail assez lourd de recherche des films qui à ce stade, pourraient faire selon moi parler d’eux en 2012…

Pas toujours facile car les sites web et magazines ne se cassent pas autant que moi en général. Votre lapin préféré s’est donc plongé dans ses multiples news quotidiennes de tournage pour voir ce qui sortira très probablement en 2012.

A chaque fois vous avez la date de sortie, le pitch, mon avis sur le projet et une photo…parfois une bande-annonce…

Commençons par les blockbusters, films de SF / fantasy et films comiques…

Avant de s’intéresser dans un second dossier aux films d’auteur moins référencés à un style.

 

« The dark Knight Rises » de Christopher Nolan

Sortie le 25 juillet 2012

Ce qui vous attend au cinéma en 2012 - Partie 1 : les blockbusters, comédies et la SF dans Bandes-annonces TDKR-Poster-2

C’est LE film le plus attendu de l’année puisque Christopher Nolan revient conclure sa trilogie autour de Batman avec toujours Christian Bale, Michael Caine, Gary Oldman, et Morgan Freeman. Après le succès énormissime de « the dark knight » qui a titillé le succès de Titanic au box-office mondial et a reçu des critiques élogieuses, le challenge est fort, très fort.

Et surtout, c’est la première fois qu’un réalisateur maitrisera de bout en bout un arc narratif cohérent sur trois films Batman. En effet, Tim Burton avait jeté l’éponge après « Batman le défi ».

A l’origine, Nolan voulait faire revenir le Joker dont Heath Ledger a laissé une interprétation glaçante inoubliable. Son décès a modifié les plans. Nathan Nolan (son frère) et lui-même ont donc rédigé un scénario logique se situant 8 ans après le second opus et faisant entrer en scène deux méchants. La première, Catwoman sera interprétée par Anne Hattaway, qui devra faire oublier la prestation très sensuelle de Michelle Pfeiffer. Le second est un méchant inédit au cinéma, Bane, qui aura les traits de Tom Hardy, acteur caméléon qui monte en flèche. On l’a vu méconnaissable dans Bronson de Winding Refn ou dans Inception, le précédent film de Nolan. A ce casting déjà très classe, s’ajoutent Marion Cotillard, qui poursuit sa brillante carrière hollywoodienne, et Joseph-Gordon Lewitt, mon petit chouchou découvert chez Araki et que l’on a vu dans « 500 jours ensemble », « Inception » et dans le prochain Tarantino.

L’impatience est à son comble et Nolan comme Bale ne reviendront pas une quatrième fois.

Image de prévisualisation YouTube

 

« Prometheus » de Ridley Scott avec Michael Fassbender, Noomi Rapace, Charlize Theron

Prometheus-Poster1 dans Dossiers

Sortie le 30 mai 2012

C’est l’autre grand film attendu en 2012 puisqu’il marque le retour de Ridley Scott à l’un de ses chef d’œuvres de la SF (avec Blade Runner), 30 après, à savoir ALIEN.

Il promettait depuis 10 ans de conclure la série fantastique poursuivie brillamment par James Cameron, David Fincher et Jean-Pierre Jeunet.

Il opta ensuite pour un prequel racontant les origines des Aliens, sans Sigouney Weaver. Puis il annonça en cours de production que ce n’était plus un prequel d’Alien mais un film bien plus vaste, à l’univers plus large, non centré sur les plus célèbres et flippantes bébètes de l’univers. Déception et énervement de ma part avant de trouver l’idée plutôt gonflée. En fait Scott a trouvé le scénario tellement plus original qu’un simple film Alien qu’il a préféré changer son fusil d’épaule tout en gardant l’ADN d’Alien. On y verra une équipe de scientifiques découvrir une planète inconnue après avoir trouvé ce qui pourrait expliquer l’origine de l’humanité. Et ils vont rencontrer les space Jockeys, extra-terrestre vu de façon fossilisée dans « Alien, le huitième passager ». Ces extra-terrestres ont donné la vie sur terre d’où le titre référence au célèbre Dieu grec. On verra probablement des Aliens même si rien n’est sur et Scott a rassuré les fans en indiquant que la fin du film fera le pont avec « Alien, le huitième passager ». Le casting comprend l’acteur devenu incontournable en 2011 et à juste titre, Michael Fassbender, ainsi que Noomi Rapace, Charlize Theron, Idris Elba ou Guy Pearce.

La bande-annonce fait clairement référence à Alien, tant dans l’imagerie que la typographie. HJ. Giger, artiste créateur des décors et de l’Alien d’origine a été rappelé pour monter certains décors. Ca sent très très bon !

Image de prévisualisation YouTube

 

« BILBO THE HOBBIT : UN VOYAGE INATTENDU » de Peter Jackson

bilbo-le-hobbit-de-peter-jackson-10495088nwgml1 dans Films

Alors que Benicio Del Toro a du quiter le navire suite aux problèmes financiers de la MGM, c’est finalement le réalisateur de la trilogie du seigneur des anneaux qui revient pour tourner ce diptyque adapté de « Bilbon le hobbit » et qui sortira en décembre 2011 et décembre 2013. Hugo Weaving en Elrond, Ian McKellen en Gandalf, Christopher Lee en Saroumane, Cate Blanchet en Galadriel, et Andy Serkis en Gollum reviennent !

Et c’est Martin Freeman, issu de la TV, qui portera le rôle titre.

Je ne suis pas fan de la trilogie, trop sérieuse et lisse pour moi, personnages unidimensionnels, pas de méchant emblématique, mais un monde très crédible et très beau. Les fans eux s’impatienteront jusqu’au 12 décembre 2012.

Image de prévisualisation YouTube

 

« Gravity » de Alfonso Cuaron avec Georges Clooney et Sandra Bullock

George-Clooney2_m1-233x300 dans Films - critiques perso

Sortie le 30 novembre 2012

Le brillant réalisateur mexicain de « harry Potter et le prisonnier d’Askaban » ou du très beau film de SF « les fils de l’homme » revient avec un projet qui a failli ne pas se faire, faute à l’abandon successif de son actrice principale, Angelina Jolie puis Natalie Portman. C’est finalement Sandra Bullock qui partagera l’affiche avec Georges Clooney, qui choisit en général bien ses projets. Le film ne comportera que deux personnages, deux astronautes rescapés de leur station spatiale qui a explosé, et qui tentent de revenir sur terre. James Cameron aurait été très impressionné par la technologie développée sur le film, composé à 60% d’images générées par ordinateur. Cuaron tenait particulièrement à ce film dont le scénario est selon lui génial. Compte tenu de son passif, on peut être enthousiastes.

 

« Dark Shadows » de Tim Burton avec Johnny Depp

PHOTO-Dark-Shadows-premiere-image-officielle_image_article_paysage_new1 dans Films series - News de tournage

Sortie le 9 mai 2012

J’aimais le Tim Burton de Edward aux mains d’argent ou Ed Wood. Je déteste ce qu’il est devenu dans les années 2000, faisant du mauvais copier-coller de son style, et industrialisant ce dernier avec son ami et complice Johnny Depp, dont le jeu exacerbé et les choix de films ont plombé sa carrière artistique mais ont rempli son portefeuille. Une double déception qui fait que leur énième collaboration ne m’attire pas. Dark Shadows est l’adaptation d’une série télé très connue aux Usa mais pas chez nous. Johnny Depp jouera un vampire (très original) patriarche d’une famille de freaks parmi lesquels Michelle Pfeiffer, qui  retrouvera Burton 20 ans après « Batman, le défi« , ou encore Johnny Lee Miller (trainspotting), Jackie Earle Haley (Watchmen).

Je ne demande qu’à être surpris !

 

« JOHN CARTER » de Andrew Stanton

john-carter-banner-1-570x252

Sortie le 7 mars 2012

La bande-annonce fait très très peur mais le projet est excitant puisque l’un des réalisateurs star de Pixar, Andrew Stanton (Wall-E, le monde de Némo), adapte Edgar Rice Burroughs, le père de Tarzan et l’un des précurseurs de la SF avec ses chroniques martiennes.

Pour interpréter le personnage, Disney a choisi Taylor Kitsch, très beau gosse inconnu du grand public (il a joué dans le pitoyable Wolverine), dont les studios tentent de lancer la carrière.

Le pari est osé et on espère que le talent de Stanton passera sur un film mélangeant motion capture et images/acteurs réels….

Image de prévisualisation YouTube

 

« Skyfall-James Bond 23 » de Sam Mendès avec Javier Barden, Daniel Craig, Ralph Fiennes

Sortie le 24 octobre 2010

Getty_t_bond-23-skyfall-photocall031111i1-199x300

L’un des très grands réalisateurs du moment, Sam Mendès (American beauty, les noces rebelles, les sentiers de la perdition, Jared), change à nouveau de style pour du très grand public. Il est rare de voir un réal de ce niveau s’intéresser à James Bond, curiosité de voir le résultat. Et l’un des meilleurs acteurs au monde, Javier Bardem, endosse le rôle du bad guy.

 

« Total Recall » de Len Wiseman avec Colin Farrell, Kate Beckinsale, Bryan Cranston

Sortie le 15 août 2012

Total-Recall-Remake-Colin-Farrell-EW-e1310720401512-580x4151

La très bonne adaptation de Philip K Dick par Paul Verhoeven avec Swartzie n’avait vraiment pas besoin d’un remake, surtout avec un tâcheron comme Len Wiseman à la réalisation. Enfin, nous verrons si ce dernier perd ses manies de clipeur prises sur Underworld

 

« Millenium, les hommes qui n’aimaient pas les femmes » de David Fincher avec Daniel Craig, Rooney Mara, Robin Wright

 Sortie le 18 janvier 2012

affiche-Millenium-Les-hommes-qui-n%E2%80%99aimaient-pas-les-femmes

David Fincher est l’un de mes réalisateurs préférés, de « fight club » à « Zodiac » en passant par « Alien 3″ ou « the social network« . Hélas, il s’est adonné au remake puisque son prochain film sera l’adaptation version américaine du best-seller « Millénium, Girl with the Dragon Tattoo« .
Image de prévisualisation YouTube

 

« Cloclo » de Florent Emilio Siri avec Jérémie Renier, Benoît Magimel, Robert Knepper

Sortie le 14 mars 2012

Florent Emilio Siri (Nid de guêpes, l’ennemi intime) change totalement de style en s’attaquant à l’idôle du disco à la française, Claude François.

Il y a quelques années, « podium » avait rendu un hommage comique via un fan de cloclo campé par Poelvoorde.

Cette fois-ci c’est un biopic tout ce qu’il y a d’officiel, avec l’accord de la famille, l’accès aux droits des chansons.

Et pour tenir le rôle, Jérémie Rénier a été choisi et il est confondant de ressemblance. On trouvait depuis des années que l’acteur des Dardenne et de François Ozon serait idéal dans le rôle mais les attentes sont dépassées.

Benoît Magimel jouera Paul Lederman.

Image de prévisualisation YouTube

Cloclo-affiche

 

  »The divide » de Xavier Gens avec Lauren German, Milo Ventimiglia, Michael Biehn

Xavier Gens est un frenchie à Hollywood, à 36 ans, après son remarqué « frontières« et son succès « hitman« , il lancera en 2012 son film apocalyptique « the divide« . Autant dire que le jeune homme est ambitieux. Son casting n’est pas très connu, à part Milo Ventimiglia de la série « Heroes » ou Rosanna Arquette (pas franchement très hype).

La bande-annonce donne envie.

Image de prévisualisation YouTube

the-divide-poster

 

« Jack the Giant Killer » de Bryan Singer avec Nicholas Hoult, Ewan McGregor, Stanley Tucci

Sortie le 25 juin 2012

article-1324048709365-0F3212C600000578-948513_636x300

Brian Singer n’est pas revenu en tant que réalisateur sur la franchise X-men mais a été très impliqué dans le scénario et la production de « X-men first class« .

L’ex petit génie qui avait bluffé son monde avec son premier film, « Usual suspects« , a connu un sérieux revers avec l’échec de son Superman avant de rebondir avec « Valkyrie« .

Pour son prochain film, il adapte le célèbre conte « Jack et haricot magique » mais dans une version plus sombre et adulte. On attend de voir ce curieux résultat car, comme histoire de base, il y a difficilement plus con…et la vision de Singer est souvent tordue. Ian McShane et Ewan Mcgregor entourent Nicholas Hoult en rôle titre. Le jeune anglais issu de la série « Skins » poursuit son début de carrière sans fautes à Hollywood après le très bon « A single man » de Tom ford, le réussi « X-men first class » de Matthew Vaughn et avant d’aller tourner « Mad max furry road », quatrième volet de la franchise post apocalyptique de Georges Miller, aux côtés de Tom Hardy en Mad Max.

Image de prévisualisation YouTube

 

« The Dictator » de Larry Charles avec Sacha Baron Cohen, Anna Faris, Ben Kingsley

Sortie le 20 juin 2012

The-Dictator-Sacha-Baron-Cohen

Sacha Baron Cohen aime provoquer et reviendra en 2012 après ses deux réussites, « Borat » et « Bruno« .

Là il s’inspirera de Saddam Hussein et Mouammar Kadhafi dans « the dictator« , film comique sans aucun rapport avec le chef d’oeuvre de Chaplin.

Il y sera un dictateur du moyen orient, qui s’offre des vacances aux Etats-Unis.

A la différence des deux opus précédents, il semble avoir davantage écrit le film et moins joué sur la caméra cachée. Participeront à l’aventure John C. Reilly, AnnaFarris et Ben Kingsley.

Image de prévisualisation YouTube

 

« Brave (Rebelle) « de Mark Andrews – studios Pixar

Sortie le 1er août 2012

brave-pixar-rebelle-1668

Le prochain film des studios PIXAR sera à nouveau une histoire originale, après « Cars 2 » et « Toy stoy 3« .

« Rebelle« sortira en août 2012 et suivra Merida, princesse écossaise féministe avant l’heure et experte en tir à l’arc. En voulant défier trois seigneurs lors d’une manifestation millénaire, elle va déchainer un beau bordel et devra trouver une solution pour calmer son royaume.

Si les visuels de cette première vraie bande-annonce sont magnifiques, j’avoue que cette dernière est assez ratée en terme de mise en appétit. On perçoit mal les enjeux et surtout l’humour n’apparait pas comme dans les pécédents opus du studio. Espérons que ceci ne présage de rien et que le film soit d’aussi grande facture que ses illustres prédécesseurs.

Image de prévisualisation YouTube

 

« The Amazing Spider-Man » de Marc Webb avec Andrew Garfield, Rhys Ifans, Emma Stone

Sortie le 4 juillet 2012

Sam Raimi avait cartonné avec sa trilogie autour de l’homme araignée tant d’un point de vue critique que box-office (entre 300 et 400 M$ par film intra US et entre 800 et 900 M$ niveau monde). Mais le troisième avait tout de même coûté 258 M$. Après un premier accord avec Sam Raimi pour lancer un quatrième volet, un scénario et même l’embauche du casting originel, ce fut le clash début 2010 quand Sony décida de virer toute l’équipe et de produire un reboot.

Un reboot c’est lorsque l’on considère que les films précédents n’ont pas existé et qu’on repart à zéro. C’est la grande mode au cinéma, initiée par « Hulk » dont le premier de Ang lee n’avait pas marché et qui c’était vu rebooter à peine cinq ans après en 2008. Si de nombreuses franchises vont y passer (« les quatres fantastiques », « the crow », « daredevil », …), c’est la première fois qu’une franchise avec un tel succès subit ce lavage automatique. A n’en pas douter, Batman y aura droit après le 3ème volet de Christopher Nolan.

Pour « the amazing spider man« , le budget a été réduit très fortement (Sony souhaitait moins de 100 $) et le réalisateur est un quasi inconnu, Marc Webb, qui s’est illustré avec l’excellente comédie romantique « 500 jours ensemble » (avec Joseph Gordon Levitt). C’est Andrew Garfield qui incarnera le nouveau Peter Parker, jeune acteur qui cartonne depuis « the social network » de david Fincher et qui avait été découvert dans « Boy A » et « l’imaginiarium du docteur parnassus » de Terry Gilliam.

Image de prévisualisation YouTube

4e2026bccb98d

 

« Blanche neige et le chasseur » e Rupert Sanders avec Kristen Stewart, Chris Hemsworth, Charlize Theron

 Sortie le 30 mai

Kristen-Stewart-as-Snow-White
Les projets autour de Blanche Neige en version live avec de vrais acteurs, il y’en a trois en cours dont une mise en boite par Tarsem Singh (the fall). Mais celle qui devrait le plus faire parler d’elle est « Blanche neige et le chasseur » puisqu’elle réunit Chris Hemsworth alias Thor dans le rôle du chasseur, Kristen Stewart de twilight en Blanche et Charlize Theron en reine très très vilaine.

Image de prévisualisation YouTube
« Le grand soir » de Benoît Delépine,Gustave Kervern avec Albert Dupontel, Benoît Poelvoorde, Brigitte Fontaine

Sortie le 11 avril 2012

grand_soir_preview_dupontel_punk_big2-300x225

Benoît Delépine et Gustave Kervern ont réussi le grand pas vers le septième art et sont sortis du style Groland avec l’excellent « Aaltra » et plus spécial « Avida » puis avec « Louise Michèle« , plus grand public mais super drôle avec Yolande Moreau et Bouli Lanners. L’an dernier, avec « Mammuth« , Gérard Depardieu trouvait un excellent rôle de jeune retraité aux côtés de  Yolande Moreau et Adjani. Le film m’avait davantage laissé sur ma fin, le style étant toujours un peu trop entre deux justement. Mais le long métrage m’avait tout de même séduit.

Pour leur prochain long ils embauchent Benoit Poelvoorde et Albert Dupontel. On imagine très bien les deux lascars apporter leur cynisme et leur décalage permanent à l’univers du duo de scénaristes-réalisateurs.

Dans « le grand soir« , ils joueront deux frères.

Si Dupontel sera un cadre commercial au chômage divorcé, Benoit Poelvoorde sera quant à lui « le plus vieux punk à chiens d’Europe » ! Rien que ça comme présentation, ça pose !

 

« Frankenweenie » de Tim Burton

Sortie le 31 octobre 2012

frankenweenie-de-tim-burton-10608486mefpy1-300x220

Le pitch : Victor Frankenweenie décide de ramener à la vie son chien. Il emploie pour ça les techniques scientifiques les plus avancées, et souvent les plus terrifiantes…

Tim Burton nous refait le coup de « l’étrange Noel de Mr Jack » et de « Les Noces Funèbres » à savoir l’adaptation d’un de ses courts métrage en animation image par image. Sauf que si « l’étrange Noel de Mr Jack » est devenu culte, c’est aussi parceque le réalisateur était un ponte de l’animation, à savoir Henri Selick, Burton étant à l’origine de l’univers et ayant produit le film. En revanche, pour « les noces funèbres« , il affubla ces dernières d’un sous titre bien mégalo, à savoir « ...de Tim burton » ; un signe de son objectif, copier coller sa marque de fabrique, comme il le fait depuis 10 ans dans une filmographie triste et sans personnalité. Ses noces funèbres étaient une arnaque, un film qu’il a suivi de loin tout en réalisant son affreux « Charlie et la chocolaterie« . Alors Frankenweenie, à votre avis, je l’attend ?


« Sur la piste du Marsupilami » de et Avec Alain Chabat et Jamel Debbouze

Sortie le 4 avril 2012

Sur-la-piste-du-Marsupilami-Affiche1-225x300

Alain Chabat a réussi par deux fois à utiliser son non sens comique hérité des nuls en tant que réalisateur, que ce soit dans « Didier » ou « Astérix Mission Cléopatre« . Mais pour « RRRrrr » avec les Robins des Bois, il s’est gaufré artistiquement et a provoqué un sacré bide au box-office. Son projet de film autour de la célèbre bébète dessinée remonte à de nombreuse années, aura t il de nouveau eu le nez ou le film prendra t il une orientation nanar ?

 

« Intruders » de Juan Carlos Fresnadillo avec Clive Owen, Carice van Houten, Daniel Brühl 

Sortie le 11 janvier 2012

intruders-intruders-11-01-2012-1-g2-220x300

Avant de s’attaquer au remake de « the crow », l’espagnol Juan Carlos Fresnadillo nous présentera un film horrifique. Le réalisateur de la suite de « 28 jours plus tard » de Danny Boyle, avait bluffé les critiques avec « 28 semaines plus tard ». La suite de sa carrière est donc à regarder de près…

« Intruders » sera porté par Clive Owen et Daniel Brûhl (« Good by Lenine) qui affronteront de mystérieux démons aux côtés d’une petite fille.

Image de prévisualisation YouTube

 

  »Eva » de Kike Maíllo avec Daniel Brühl

eva-de-kike-maillo-10518871cqlmu-300x127

 Le pitch : En 2041, un ingénieur en cybernétique de renom, Alex, retourne à Santa Irene pour finaliser la mission que la Faculté de Robotique lui a donnée : créer un enfant androïde.

C’est le nouveau bijou du cinéma fantastique espagnol, qui ne cesse de produire d’excellentes surprises après « REC », « Ouvre les yeux », « L’Orphelinat », « Le labyrinthe de Pan », ou « L’Echine du diable ».

Sur un thème proche du raté « Intelligence artificielle » de Steven Spielberg, ce premier film a été très bien reçu dans les festivals où il a été projeté.

Image de prévisualisation YouTube

 

« La vérité si je mens ! 3  » de Thomas Gilou avec Richard Anconina, José Garcia, Vincent Elba, Gilbert Melki, Bruno Solo

Sortie le 1er février 2012

la-verite-si-je-mens-3-photos-affiche1-221x300

Toute la fine équipe reprend du service pour ce succès programmé qui sort comme par hasard à une période où les comédies françaises cartonnent, soit entre mi janvier et mi mars. La plupart des tops du box office suivent cette règle, sauf « Intouchables ».

Perso, je déteste les deux premiers, ils ne m’ont pas fait rire. Mais bon, l’humour est la chose la plus mal partagée au monde.

 

« L’âge de glace, la dérive des continents«   de Steve Martino

Sortie le 27 juin 2012

L-Age-de-glace-La-derive-des-continents-203x300

La Fox poursuit son succès surprise de 2002, confirmé par deux suites, mais l’usure ne risque t ‘elle pas d’arriver ? Remember Shrek…

http://www.youtube.com/watch?v=RixscXiJdXE

 

« The Avengers » de Joss Whedon avec Robert Downey Jr., Samuel L. Jackson, Chris Hemsworth

Sortie le 25 avril 2012

newsimg1704799611-207x300

Marvel réunit ses super héros dans un projet fantasmé depuis 10 ans et que ne pouvait paraitre qu’après avoir sorti un film sur chaque personnage, d’où le doublé Thor / Captain America sorti l’an dernier.

Et vous savez quoi ? Je n’irai pas ! Je préfère Batman, il a plus LA classe…

Image de prévisualisation YouTube

 

« Astérix et Obélix : Au service de sa majesté » de Laurent Tirard avec Edouard Baer, Gérard Depardieu, Catherine Deneuve, Fabrice Luchini, Valérie Lemercier, Gérard Jugnot, Jean Rochefort, Guillaume Gallienne

Sortie le 17 octobre 2012

asterix_obelix_photo1

Adapté de « Astérix chez les Bretons« , ce quatrième volet sortira exceptionnellement en octobre (et non janvier) et a été confié à Laurent Tirard, dont « le petit Nicolas » a été un carton. Edouard Baer prend la suite de

Clovis Cornillac après la grosse déception de « Astérix aux jeux Olympiques », qui au-delà d’être très mauvais, n’a pas rempli son contrat au box-office dans les proportions espérées…

 

« Gatsby le magnifique » de Baz Luhrmann avec Leonardo DiCaprio, Tobey Maguire, Carey Mulligan

19868620.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20111214_063144-240x300

Voici le remake du célèbre film avec Robert Redford et Mia Farrow que j’ai personnellement trouvé toujours horriblement ennuyeux. Dès lors, pourquoi en faire un remake ? Pour que Di Caprio retrouve son réalisateur de « Roméo+Juliette« , 15 ans après ? Why not ? Et puis le réalisateur australien doit se remettre de son four mondial avec Nicole Kidman, « Australia« , que tout le monde a oublié, pour ceux qui l’ont vu. Alors ? Di Caprio étant un acteur brillant aux bons choix de carrière, Baz Luhrmann réussira t il à revenir au niveau de « Moulin rouge » ? Disons que le thème ne l’aidera pas à calmer ses ardeurs tappe à l’oeil…

 

  »L’amour dure trois ans » de Frédéric Beigbeder avec Gaspard Proust, Louise Bourgoin

Sortie le 18 janvier 2012

64863

Après le succès public et critique de l’adaptation de son best seller « 99 francs » par Jan Kounen, Frédéric Begbeider décide de passer à la réalisation pour l’adaptation d’un autre de ses succès, « l’amour dure trois ans ! ».

Semi-autobiographique, l’histoire suit un critique littéraire chroniqueur qui est certain que l’amour dure 3 ans et jamais plus. Mais qui va rencontrer Alice…pas celle de la pub…

Gaspard Proust interprète l’avatar de Begbeider et Louise Bourgoin celle qui va faire chavirer ses certitudes.

Image de prévisualisation YouTube

 

« Les infidèles » de Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Fred Cavayé ,Emmanuelle Bercot, Eric Lartigau, Riad Sattouf, Jan Kounen, Michel Hazanavicius avec Gilles Lellouche, Jean Dujardin, Guillaume Canet

Sortie le 29 février 2012

lesinfideles1-300x218

Jean Dujardin, qui revient auréolé de son prix d’interprétation cannois pour « the artist« ,  se met à réaliser, dans un film de potes, un film à sketches, avec Michel Hazanavicius, son réalisateur sur ce succès incontesté, avec Gilles Lellouche, acteur qui monte, Eric Lartigau, réal de « prête moi ta main » succès critique et public comique avec Charlotte Gainsbourg et Alain Chabat, ou encore Guillaume Canet ou Jan Kounen.

Le principe du film à sketches est vieux comme l’histoire du cinéma, la plupart des réalisateurs s’y sont adonnés même si peu de films retiennent l’attention, pour cause d’inégalité des courts présentés. Les bandes-annonces sont marrantes en tout cas.

http://www.youtube.com/watch?v=wWXFkHvVKrA

 

« World war Z » de Marc Foster avec Brad Pitt

brad-pitt-pax-300x166

Le Pitch :  Un chercheur de l’U.N. Postwar Commission, interroge des survivants de différents pays qui ont été témoins d’une invasions de zombies.

Brad Pitt dans un film de zombies c’est original et ceci peut sembler peu captivant. Sauf que l’acteur a su prouver ses dix dernières années qu’il ne se plantait jamais de projet et qu’il osait se mouiller. Le film prend donc un attrait soudain et certain. Curieux…

Bonne année 2012, qu’elle soit vive et rebelle ! Oh yeah !

1 janvier, 2012

Bonne année 2012 ! Toutes les banalités habituelles car après tout, ce n’est qu’une date arrêt des compteurs et ouverture de nouveaux, histoire de ranger le temps dans de belles pochettes millésimées.

Question cinéma, 2011 fut particulièrement riche avec un programme qui n’était pas à l’origine le plus excitant de ces dernières années et, au final, beaucoup de surprises. Mon top 15 comporte essentiellement des films que je n’attendais pas.

Les meilleurs films 2011  du blanc lapin c’est là : http://dante7.unblog.fr/2011/12/23/les-meilleurs-films-de-lannee-2011-du-blanc-lapin-partie-2-n%C2%B08-a-n%C2%B01/

Et là http://dante7.unblog.fr/2011/12/22/les-meilleurs-films-de-lannee-2011-du-blanc-lapin-partie-1-n%C2%B015-a-n%C2%B08/).

Comme vous le verrez dans mes dossiers à venir sur ce qui nous attend en 2012, sur le papier, ça déchire ! Mais méfions nous des déceptions et laissons les surprises égayer nos chasses aux trésors cinéphiles.

Bien, le blanc lapin continue, je vous souhaite un début d’année 2012 fulgurant, vif et joyeux.

Bises

Yvan

Bonne année 2012, qu'elle soit vive et rebelle ! Oh yeah ! dans Dossiers photos-5841-225x300

1...789101112