Archive pour la catégorie 'Films series – News de tournage'

Pedro Almodóvar a trouvé le sujet de son prochain film ! Et c’est excellent !

15 février, 2020

Résultat de recherche d'images pour "pedro almodovar"

Pedro Almodóvar a de nouveau impressionné la critique et ses fans avec l’excellent Douleur et Gloire, n’ayant rien perdu de sa superbe, à 70 ans maintenant.

Son prochain long métrage sera Manuel à l’usage des femmes de ménage dont il a le casting mais souhaite le garder secret à ce stade.

Il s’agit de l’adaptation d’un livre de Lucia Berlin constitué de 43 nouvelles inspirés de sa vie. On y voit ainsi une enfant dans les mines de l’Alaska, une adolescente dans le Texas de la 2ème  Guerre mondiale, une jeune femme fortunée au Chili, une artiste new-yorkaise dans les années 50, une alcoolique mariée à un toxico, puis une infirmière d’Oakland.

Le film sera en anglais et en espagnol et se tournera au Mexique, au Texas et  à San Francisco.

Le projet a l’air juste idéal pour le maitre et permettra d’apporter son regard sur un demi siècle d’une culture qui n’est pas celle de ses origines. Passionnant !

« Hunters » : ba de la série Amazon avec Al Pacino chasseur de Nazis !

15 février, 2020
Résultat de recherche d'images pour "hunters"
L’immense et cultissime Al Pacino nous a manqué mais après un petit rôle dans « Once Upon a time in Hollywood » de Quentin Tarantino, il a brillé de mille feux dans le rôle de Jimmy Hoffa dans « The Irishman« , le nouveau film de Martin Scorsese.

A 79 ans, il marque son grand retour et on le verra dès le 21 février dans une série qui s’avère particulièrement ambitieuse et produite par Amazon.

Jordan Peele, qui a cartonné avec Get Out sera le showrunner de la série Hunters.

Hunters se déroulera sur 10 épisodes et sera inspirée de faits réels intervenus en 1977. Une bande de tueurs appelée Les Chasseurs, se constitua en 1977 lorsqu’ils découvrirent qu’une centaine d’anciens officiers nazis vivaient en toute tranquillité aux Etats-Unis et rêvaient de monter le Quatrième Reich.

Le groupe décida de les éliminer un à un.

Al Pacino et Logan Lerman (Percy Jackson) seront deux des chasseurs.

Bande-annonce :

Image de prévisualisation YouTube

Ba « The Green Knight » de l’excellent David Lowery ou de la fantasy disruptive ?

15 février, 2020

Résultat de recherche d'images pour "The Green Knight david lowery"

Résultat de recherche d'images pour "The Green Knight david lowery"

David Lowery est l’un des réalisateur que je suis de très près car j’ai adoré « Les amants du Texas » et « A ghost Story » ou « The Old Man and The Gun », qui a marqué le dernier film de l’immense Robert Redford comme acteur.

Son film suivant « The Green Knight », adaptation d’un conte anglais où Sir Gauvain, chevalier de la table ronde, relève un défi que lui lance Le Chevalier Vert.

Le curieux chevalier demande à ce qu’on le décapite. Contre cet « essai », il aura le droit lui aussi de tenter de décapiter le candidat un an plus tard.

Sir Gauvain accepte et quitte son royaume un an après pour rejoindre Le Chevalier Vert.

Dev Patel incarnera le rôle principal aux côtés de Alicia Vikander, Sean Harris et Joel Edgerton.

Bande-annonce :

Image de prévisualisation YouTube

 

Ba du futur bijou de Wes Anderson « The French Dispatch » !

13 février, 2020

Résultat de recherche d'images pour "the french dispatch"

Résultat de recherche d'images pour "the french dispatch"

Résultat de recherche d'images pour "the french dispatch"

Résultat de recherche d'images pour "the french dispatch"

Wes Anderson fait partie de mes chouchous car il a un univers unique, un style unique, mélancolique, drôle et perché. Ses invitations à visiter ses univers sur mesure d’une précision d’horloger ont donné de grands films parmi lesquels La Famille Tenenbaum, La Vie aquatique, À bord du Darjeeling Limited,  Fantastic Mr. Fox, Moonrise Kingdom, The Grand Budapest Hôtel, L’Île aux chiens.

Le maitre sortira son dixième long métrage, « The French Dispatch« , le 26 août 2020.

Le film tourné en France à Angoulême sera très probablement en compétition au festival de Cannes 2020.

Son casting est comme d’habitude délirant avec des fidèles comme Bill Murray, Tilda Swinton, Owen Wilson, Adrien Brody ou Edward Norton et des « petits nouveaux » avec Timothée Chalamet,  Frances McDormand, , Benicio Del Toro, Mathieu Amalric, Léa Seydoux, Jeffrey Wright, Elisabeth Moss, Willem Dafoe, Saoirse Ronan, Cécile de France, Christoph Waltz, Guillaume Gallienne.

Bref tout le cinéma indépendant débarque chez le jeune maitre pour cette histoire qui se situera juste après la Seconde Guerre Mondiale et qui serait une lettre d’amour aux journalistes via trois intrigues suivant des correspondants américains à Paris.

La bande-annonce est juste géniale et l’excitation est à son comble !!!!

Image de prévisualisation YouTube

Tom Hanks et Maggie Gyllenhaal rejoignent le Elvis Presley de Baz Luhrmann

10 février, 2020

Résultat de recherche d'images pour "Austin Butler"Résultat de recherche d'images pour "Tom Hanks"Résultat de recherche d'images pour "Maggie Gyllenhaal"

Warner Bros a décidé de relancer le projet de biopic sur Elvis Presley.

Baz Luhrmann s’occupera de la mise en scène et on imagine très bien son style parfois kitch (Moulin Rouge, Gatsby le Magnifique) pour un tel projet.

Le film serait tourné fin 2019 pour une sortie fin 2020 début 2021.

Le biopic suivrait deux époques de la vie du King, l’une à ses 20 ans et l’autre vers ses 35 ans.

Austin Butler jouera le king. L’acteur de 27 ans a joué dans les séries The Carrie Diaries et Les Chroniques de Shannara. Il a débuté à Broadway dans la pièce Le marchand de glace.

Maggie Gyllenhaal jouera la mère d’Elvis. Cette dernière est morte d’une cirrhose du foie en 1958 alors que son fils était au service militaire.

Tom Hanks interprétera son imprésario, le Colonel Tom Parker.

Le film sortira le le 6 octobre 2021.

 

L’immense Kirk Douglas est mort, pas qu’un monstre sacré, un homme engagé et moderne

8 février, 2020

Kirk Douglas est mort à l’âge de 103 ans et si on en a parlé cette semaine, ceci m’a profondément attristé que les médias l’abordent aussi rapidement.

Car la mémoire est importante et les moins de 30-35 ans ne connaissent souvent pas l’acteur et n’ont même pas vu un film avec lui. Or ce n’est pas parcequ’il disparait à un âge très avancé que ceci excuse l’effort que doivent faire les plus âgés ou les cinéphiles pour parler de l’immense talent de cette icône de l’âge d’or d’Hollywood mais aussi du personnage.

Quelle classe merveilleuse que ce type venu d’un milieu pauvre, et qui jamais n’oublia ses origines, investit de son argent dans de multiples œuvres et combats sociétaux. Il s’investit comme Paul Newman, Marlon Brando ou d’autres pour la lutte pour les droits civiques. Il pris le parti de dénoncer le traitements réservé aux  indiens et surtout il fut l’un des rares à braver le maccarthysme.

Grâce à son poids de star il imposa Dalton Trumbo, immense scénariste blacklisé car communiste, comme crédit au générique de Spartacus et avec qui il retravailla. C’est grâce au courage de types bien comme lui que des idées avancèrent et que des comportements qui rabaissent l’humain, reculèrent. Ne pas le saluer dignement c’est une insulte à une mémoire collective et ce n’est pas responsable, surtout dans une période où les populismes ont accès aux média sans aucune borne.

Et puis il y a le talent le pur, la filmographie incroyable. Et non ce n’est pas parceque le public était trop jeune voir pas encore né que nous ne devons pas le clamer haut et fort et motiver ces derniers à voir ces chefs d’œuvres. La mémoire de la culture, la curiosité pour ces bijoux qui ont façonné le septième art et indirectement la culture populaire et les consciences, c’est juste indispensable.

On connait bien des peintres ou écrivains morts depuis des siècles, pourquoi pas des acteurs qui ont incarné des idées et des combats à travers des œuvres majeures.

Désolé d’enfoncer des portes ouvertes mais là franchement çà m’a gavé.

C’est donc Lauren Bacall, une amie déjà célèbre, qui lui mit le pied à l’étrier. La Femme aux chimères de Michael Curtiz, La Ménagerie de verre d’Irving Rapper, adapté de Tennessee Williams, Une corde pour te pendre de Raoul Walsh, Le Gouffre aux chimères de Billy Wilder, s’imposent dès le début des années 50 comme un acteur à part, jouant de son physique et étant prêt à incarner de sales types pour des histoires avec du fond.

Résultat de recherche d'images pour "Le Gouffre aux chimères"

En 1952, il enchaine deux chefs d’œuvre, le superbe western La Captive aux yeux clairs de Howard Hawks et Les Ensorcelés de Vincente Minnelli. Il joue dans ce dernier un producteur antipathique à souhait.

Résultat de recherche d'images pour "Les Ensorcelés"

Avec Vingt Mille Lieues sous les mers de Richard Fleischer, il devient mondialement une star dans cette adaptation très réussie du roman de Jules Verne.

La Vie passionnée de Vincent van Gogh de Vincente Minnelli lui donne un de ses plus beaux rôles, tout en nuances et subtilité.

Résultat de recherche d'images pour "La Vie passionnée de Vincent van Gogh"

Règlements de comptes à OK Corral de John Sturges devient un classique immédiat avec ce rôle de joueur de poker malade.

Il fait émerger Stanley Kubrick pour Les Sentiers de la gloire, brûlot antimilitariste et premier chef d’œuvre du maitre, censuré en France pendant 18 ans et l’un des plus grands films sur la première guerre mondiale.

Résultat de recherche d'images pour "Les Sentiers de la gloire"

Sa seconde collaboration avec Kubrick sera sur Spartacus, succès critique et public phénoménal. Le casting est incroyable autour de Laurence Olivier, Charles Laughton et Tony Curtis.

Ce blockbuster avant l’heure était surtout une œuvre politique forte, portée par Dalton Trumbo au scénario.

Résultat de recherche d'images pour "Spartacus kirk douglas"

Il retrouve Tony Curtis et le réalisateur Richard Fleischer pour Les Vikings, succès populaire et réussite artistique où il joue un home défiguré et là encore le bad guy.

Résultat de recherche d'images pour "Les Vikings kirk douglas"

Les années 1960 seront moins riches en succès critiques mais parsemées de bon films avec de grands réalisateurs  : Le Dernier de la liste de John Huston, Sept jours en mai de John Frankenheimer, Première Victoire d’Otto Preminger, Paris brûle-t-il ? de René Clément.

L’Arrangement d’Elia Kazan, avec Faye Dunaway est un film à redécouvrir qui marque la transition des années 60 à 70 avec une recherche formelle et des partis pris très originaux par un réalisateur alors maudit et délaissé de tous. Ce grand réalisateur de Un Tramway nommé Désir ou Sur les Quais, ce grand maitre qui fit l’inverse de Kirk Douglas et dénonça ses amis à la commission McCarty…et bien Kirk lui pardonna et eu un comportement digne dans la collaboration avec cet autre artiste repenti.

Résultat de recherche d'images pour "L'Arrangement kirk douglas faye dunuway"

Les années 1970 marquent le déclin avec de beaux moments comme Le Reptile de Joseph L. Mankiewicz,  ou Furie de Brian De Palma.

Ce démocrate chevronné et engagé s’opposa encore à Trump il y a quatre ans, toujours énervé et farouche face à la bêtise et l’obscurantisme.

Kirk Douglas restera pour l’éternité l’image de Spartacus, cet esclave qui se battait pour de nobles causes dans la vie comme à l’écran. Un très très grand monsieur qui nous quitte et qui je l’espère sera redécouvert par les plus jeunes et surtout, pris en exemple de résistance, et de ténacité.

 

« A Couteaux Tirés » aura une suite avec Daniel Craig et son réal Rian Johnson

8 février, 2020

Résultat de recherche d'images pour "A Couteaux Tirés"

Rian Johnson s’est bien fait insulter avec Star Wars les derniers Jedi mais il est revenu en 2019 avec un très bon film hommage à Agatha Christie.

A Couteaux Tirés transformait Daniel Craig en inspecteur pas banal en quête d’un meurtrier au sein d’un Cluedo géant.

Le film était malin, surprenant, rythmé et composé d’un très bon casting.

Avec 294 millions de dollars dans le monde et un budget moyen de 40 millions , le film ne pouvait qu’entrainer une suite et c’est désormais acquis.

Libéré de James Bond après le prochain « Mourir peut attendre« , Daniel Craig reviendra donc avec Rian Johnson aux commandes, les PDG de Lionsgate et Motion Picture Groupe ayant confirmé le feu vert.

Reste à savoir quel nouveau casting entourera l’inspecteur.

 

Ba « Une Sirène à Paris » du réal de « Jack et la Mécanique du Cœur », avec Nicolas Duvauchelle

31 janvier, 2020

 

Image associée

Mathias Malzieu, le chanteur du groupe de rock français Dionysos, revient six ans après son très beau film d’animation co-réalisé avec Stéphane Berla, Jack et la Mécanique du Cœur.

Cette fois-ci son film sera en live mais aura les mêmes accents de conte philosophique.

Crooner au cœur brisé, Gaspard s’était juré de ne plus retomber en amour. Lorsque la Seine en crue vient déposer Lula, une jolie sirène, au pied du Flowerburger, la péniche-cabaret où chante Gaspard, c’est un mini-tsunami qui va bouleverser leur existence…

Le crooner’ sera joué par Nicolas Duvauchelle et la sirène par Marilyn Lima. On prie pour que le résultat soit aussi beau, sensible et poétique que son précèdent film.

Sortie le 11 mars 2020

Bande annonce :

Image de prévisualisation YouTube

« The Jesus Rolls » de John Turturro, ba du spin off de « The Big Lebowski », inspiré des Valseuses !

31 janvier, 2020

Image associée

Celles et ceux qui ont vu le chef d’œuvre des frères Coen, « The Big Lebowski« , se souviennent du personnage iconoclaste de Jésus, joué par John Turturro !

Dix-neuf ans après la sortie du film, Turturro, qui a inventé le personnage sur scène et que les Coen lui ont emprunté, s’apprête à tourner une histoire mettant en scène le personnage.

Les Coen sont ravis et l’acteur-réalisateur va faire un faux remake des Valseuses de Bertrand Blier en utilisant cet individu.

« Ils ont adoré l’idée et m’ont dit : « Nous avions créé un personnage inspiré d’une de tes performances théâtrales et maintenant tu veux le faire revenir dans un remake d’un film français inspiré par les road-movies américains ! »

On a hâte de voir ce « spin off » d’un des films les plus drôles des années 90, inspiré d’un des plus drôles des années 70 !

Bande-annonce :

Image de prévisualisation YouTube

Julie Delpy sur une série féministe pour Netflix et Canal +

31 janvier, 2020

Résultat de recherche d'images pour "Julie Delpy""

Netflix et Canal + coproduiront une série dont la showrunner sera Julie Delpy !

L’actrice passée réalisatrice reconnue des deux côtés de l’atlantique, sera à la tête de On the Verge, série centrée sur un groupe de femmes quarantenaires, vivant à Los Angeles.

Quand on connait le travail de Delpy, on peut s’attendre à un humour corrosif à la french touch assumée et rafraichissante.

Ba de la dystopie de HBO sur la montée du nazisme aux USA, « The Plot against America »

31 janvier, 2020

Résultat de recherche d'images pour "The Plot against America""

Les showrunners de Sur 2coute (David Simon et Ed Burns) reviennent sur HBO pour une mini série dystopique dans la même veine que The Man in the High Castle ou The Handmaid’s Tale.

Cette mini-série de six épisodes se situe dans une Amérique uchronique de 1941 où le président Franklin Roosevelt n’est pas réélu !

Charles Lindbergh, héros de l’aviation xénophobe et proche du régime nazi est alors élu président des États-Unis.

On y suit une famille juive qui vit l’arrivée du fascisme aux États-Unis.

Le casting est all stars avec Winona Ryder, Zoe Kazan et John Turturro.

Il n’y aurait qu’une saison mais après Watchmen et Sharp Objects, The Night Of ou Chernobyl, on peut carrément avoir de l’espoir en HBO !

Il s’agira d’une saison de 6 épisodes d’une heure, diffusée en France sur OCS à partir du 17 mars.

Bande-annonce :

Image de prévisualisation YouTube

Jodie Foster réalisera un film sur le vol de la Joconde !

31 janvier, 2020

Résultat de recherche d'images pour "la Joconde vol""

Jodie Foster se fait rare comme actrice et comme réalisatrice. Sa dernière réalisation était le réussi Money Monster avec George Clooney, Julia Roberts, Jack O’Connell, sorti en 2016.

Son film suivant suivra le vol de la Joconde réalisé au Louvre en 1911 par Vincenzo Peruggia !

Et oui, à l’époque, l’œuvre était moins connue et surtout moins surveillée. L’homme réussit à sortir l’œuvre sans être vu et il fallu vingt huit heures au Musée pour s’apercevoir de sa disparition.

La recherche dura plus de deux ans avant de la retrouver en Italie.

Il s’agira de l’adaptation du livre The Day They Stole the Mona Lisa de Seymour Reit.

On espère un casting à la hauteur du sujet !

12345...285