« Mammuth » du Gustave de Kernvern et Benoit Delépine – critique

1 mai, 2010

Pitch : Serge Pilardosse vient de partir en retraite mais à l’heure des comptes, il lui manque des trimestres. Il n’a pas conservé toutes les traces de ses divers emplois. Débute alors un road movie à travers la France pour aller récupérer ces justificatifs auprès de ses anciens employeurs.

Le nouveau film des deux anars du grosland est-il réussi ? La réponse est complexe. Disons que pour ceux qui aiment leur humour ainsi que leurs deux premiers films « Avida » et « Aaltra », la réponse est assurément positive. Pour les autres, certains resteront sur le côté. Le film est moins axé sur l’humour trash des compères que l’était « Louise Michèle ».

En ce sens, j’ai préféré « Louise Michèle », le dernier opus m’ayant très honnêtement un peu déçu. Cependant, il serait dommage de passer à côté car le résultat reste drôle mais surtout exigeant dans un cinéma souvent bien formaté et peu original quand il s’agit de retransmettre des chroniques « sociales ».

Le film s’intéresse aux petites gens, des personnages qu’on a l’habitude de voir chez les frères Dardenne, Mike Leigh ou Ken Loach. Mais ici, la grande classe des deux réalisateurs est de conserver leur touche personnelle, cette ironie salvatrice parsemée de petits moments poétiques.

thumb_540_230_FAFAFA_ws-cine-f-1p-Mammuth-2-AdVitamjpg dans Films - critiques perso

Gérard Depardieu est énorme, physiquement. Et c’est cette caracasse, ce visage buriné par la vie que les réalisateurs choisissent de filmer souvent avec une économie de mots. L’un des meilleurs rôles de l’ogre Depardieu depuis bien longtemps. Rassurez-vous, ce n’est pas un film muet et le comique de situation est bien souvent là pour nous faire rigoler. Yolande Moreau est parfaite. Pour une fois, elle tient un rôle moins cruche que dans nombre des emplois dans lesquels on a bien voulu l’enfermer. Mais l’une des  principales forces du film, c’est cette liberté retrouvée du personnage principal, qui n’a plus rien à faire au quotidien du fait de sa mise en retraite. Cette liberté est superbement mise en scène. Le choix du format de l’image rappelle les films super 8 des années 70 pour mieux faire remonter à la surface le parfum du passé, de la jeunesse du personnage. Ce road movie fait également penser à Aki Kaurismaki dont ils sont de grands admirateurs mais aussi à Jim Jarmush, et il y’a pire comme références !

Enfin et ce n’est pas le moindre des compliments, le film donne pour une fois à la vieillesse un avenir, un message d’espoir, ce qui n’est pas banal en notre époque marquée par le jeunisme.

Le seul hic qui fait que je n’ai pas adhéré totalement est la présence parfois maladroite de deux personnages féminins, celui de la nièce et celui de l’ex petite copine (Adjani). Les scènes ne sont pas toutes très réussies, hélas. Enfin, les personnages sont quand même un peu tous des beaufs et nous ne sommes jamais bien loin de la caricature facile. Certes, Delèpine et Kernvern aiment leurs personnages mais cette vision du prolo me dérange toujours un peu. Ceci me rappelle celle de Claude Sautet ou même de Chabrol, un tantinet pétrie de la vision d’intellectuels parisiens n’ayant visiblement pas fréquenté ces milieux. Mais bon, on peut difficilement faire ce type de faux procès aux deux réalisateurs. Disons qu’un contre pied au niveau de certains personnages aurait été de bon aloi dès lors que le film n’était pas plus franchement ancré dans la satire sociale un peu trash. Il n’y a pas que des paumés chez les prolétaires et heureusement…

Vous l’aurez compris, j’ai aimé « Mammuth », je me suis bien marré mais allez-y en vous disant que c’est un peu en dessous de « Louise Michèle » afin de ne pas être déçus. C’est tout de même du très bon cinéma d’auteur et surtout, Gustave de Kernvern et Benoit Delèpine ont un style, une vraie identité et ce n’est pas donné à tout le monde.

Batman 3, la suite de « the dark Knight » sortira en 2012

1 mai, 2010

La Warner vient d’officialiser la date de sortie de l’un des plus gros succès de tous les temps, « the dark knight ». Le film sortira le 20 juillet 2012. Christopher Nolan reviendra à la réalisation ainsi que Christian Bale, Morgan Freeman et Michael Caine pour les gentils.  Nolan ayant terminé son « Inception », l’un des films les plus attendus cette année, et le scénario étant en écriture depuis un bail, les choses sérieuses vont commencer. Les fans veulent à tout prix The riddler comme méchant. Viennent ensuite Le pingouin et Catwoman. Il faut dire que Christopher Nolan et son petit frère scénariste, Jonathan, ont annoncé que ce serait une trilogie point barre.

Les rumeurs depuis deux ans ont insisté sur Johnny Depp en Riddler, infondées.  Sur Angelina Jolie en Catwoman, pareil. Sur Philipp Seymour Hoffman en Pingouin, du délire de Web. En tout cas, le casting du prochain Batman sera annoncé forcément dans les mois qui viennent et il n’a pas finis de faire parler de lui car jouer un super vilain c’est toujours valorisant, mais dans la suite de « the dark knight » c’est carrément l’eldorado !!! Alors pour le cachet perçu, qui va dévaliser Gotham Hollywood City ?

Batman 3, la suite de

Desperate housewives, fin de la série culte en…

1 mai, 2010

…en 2011 ! La chute des audiences aux Etats-Unis cette année va précipiter la fin de l’une des séries phares de ces dernières années, succès à la fois critique et public. Alors que la sixième saison est en cours de diffusion, la chaine ABC souhaiterait que Marc Cherry, le créateur, termine l’arc scénaristique sur les deux prochaines saisons, la 8ème étant la dernière.

Ceci est-il une mauvaise nouvelle? Pas forcément car il vaut mieux terminer en beauté ce qui est plus facile lorsqu’une dead line est fixée. L’exemple de « six feet under » est un modèle du genre. 5 saisons et un final magnifique avec une série se terminant au top.

Pour Desperate, les scénaristes auront déjà un peu tiré sur la corde même si la série reste plaisante à voir et la saison 6 bien supérieure à la précèdente. Enfin, Marc Cherry devra boucler son contrat avec ABC, de 3 ans et non 2, pour développer un nouveau concept de série. C’est peut-être une bonne idée même si Wisteria Lane nous manquera quelques peu au terme de 8 ans de rebondissements…

Desperate housewives, fin de la série culte en...  dans Films series - News de tournage affiche-promo-desperate-housewives-saison-6

« Franklyn » ou « Dark World » de Gerald McMorrow avec Eva Green, Ryan Philippe et Sam Riley

28 avril, 2010

Voici à nouveau, après « the fall » de Tarsem Sing, un autre film sorti directement en dvd pour des raisons totalement obscures. J’attendais en effet de le voir au cinéma dans la mesure où la bande-annonce teintée de SF m’avait intriguée (voir ci-dessous).

Le pitch : « Quatre personnages un peu perdus dans leurs esprits vivent dans un Londres moderne et l’un d’entre eux dans une ville futuriste, régie par la ferveur religieuse. Rien ne semble les lier entre eux… »

Ce film réunit tout d’abord un casting irréprochable, la magnifique Eva green, le faux beau gosse Ryan Philippe et le petit nouveau Sam Riley (vu dans « Control »).

 

C’est un premier film et en ce sens, il n’est pas dénué de défauts. Le premier c’est de vouloir en mettre plein la vue visuellement et pour le coup, c’est réussi. Ceux qui aiment la SF vont adorer cette ville futuriste inspirée de « Dark City » ou « V for vendetta ». Alors est-ce un handicap maladroit ? Et bien paradoxalement non. Je m’explique, le film est incompréhensible durant ses 3/4, ou tout du moins nous suivons quatre histoires parallèles sans liens évidents, ce qui peut fortement agacer. En effet, pourquoi de si belles images de SF si le film n’est qu’un trompe l’oeil et n’est pas un film de ce genre là. Par ailleurs, le manque d’explication peut faire perdre en route les personnes qui feront autre chose en regardant le film et louperaient certaines scènes. 

Franklyn_855482383 dans Films - critiques perso rtuk_feature_franklyn_03

Pour les autres, ceux qui comme moi ont le respect de l’auteur et regardent un film de A à Z, j’espère que vous passerez un bon moment. J’ai été agréablement surpris. Le film n’est pas mémorable en soit et se contente d’assumer sa fonction de divertissement intelligent. Il révèle aussi un réalisateur qui peut faire beaucoup mieux ultérieurement. Mais réussir à entretenir ces interrogations durant 1h40 sans que le soufflet tombe à plat au terme, c’est ce que l’on appelle réussir son premier long métrage.

Les visuels sont donc servis par un jeune casting de qualité et une histoire dont le twist final est sympathique. Bref, je vous le conseille comme petit film du dimanche soir, c’est très plaisant.

Voici la bande annonce :

Image de prévisualisation YouTube

Passion Pit – « Cuddle Fuddle »

28 avril, 2010

Image de prévisualisation YouTube

Passion Pit – Better Things

28 avril, 2010

En fait tout l’album est génial ! la suite next week…

Image de prévisualisation YouTube

Gnarls Barkley – Whatever

28 avril, 2010

Image de prévisualisation YouTube

Passion Pit – « I’ve Got your Number »

28 avril, 2010

Ah ben oui, y’a aussi celle là qu’est ma préférée en fait…hum…

Image de prévisualisation YouTube

Swimming In the Flood @ Passion pit

28 avril, 2010

Image de prévisualisation YouTube

Gnarls Barkley – Blind Mary

28 avril, 2010

Image de prévisualisation YouTube

« Sleepy Head »de Passion Pit

28 avril, 2010

Ma musique préférée en ce moment ! Génial !!!!

Image de prévisualisation YouTube

Gnarls Barkley – Surprise with lyrics

28 avril, 2010

Image de prévisualisation YouTube

1...353354355356357...373