Ba de « Don’t Worry, He Won’t Get Far on Foot » de Gus Van Sant avec Joaquin Phoenix

28 janvier, 2018

Ba de

Le brillant Gus Van Sants’est vautré tant d’un point de vue critique que public avec le très mauvais Nos souvenirs, sorti en 2016.

Son film suivant pourrait être Don’t Worry, He Won’t Get Far on Foot.

Ce biopic suivrait John Callahan, dessinateur devenu tétraplégique. Son travail et ses choix de sujets tabous lui ont valut d’être boycotté dans sa ville natale de Portland…

Le génial et rare Joaquin Phoenix  est courtisé pour retrouver le réalisateur de Elephant et « Harvey Milk », avec qui il a tourné Prête à tout il y a vingt ans.

Image de prévisualisation YouTube

Natalie Portman de retour sur Terre

28 janvier, 2018

Natalie Portman de retour sur Terre dans Films series - News de tournage

Natalie Portman jouera dans Pale Blue Dot, de Noah Hawley,  créateur des excellentes séries Legion et Fargo.

Elle jouera une astronaute de retour sur Terre, rencontrant des difficultés à s’acclimater à la vie terrestre. Deux de ses anciens collègues et elle constitueront un triangle amoureux.

« Dix pour cent » saison 3 accueille un nouveau casting quatre étoiles

20 janvier, 2018

Après deux excellentes premières saisons, Dix pour cent reviendra avec un casting de stars.

Jean Dujardin sera du 1er épisode, Monica Bellucci du second, Gérard Lanvin dans le troisième, Isabelle Huppert dans le quatrième, Béatrice Dalle dans le cinquième tandis que Julien Doré,reviendra de temps en temps après avoir été top dans la saison 2.

Sont déjà passés par l’agence stars Cécile de France, Line Renaud, Françoise Fabian, Nathalie Baye, Laura Smet, AJulie Gayet, Joey Starr, François Berléand, Virginie Efira, Ramzy Bedia, Fabrice Luchini, Christophe Lambert, Norman Thavaud, Isabelle Adjani, Guy Marchand et Juliette Binoche ! Quand même !

Les agents de l’agence ASK vont se rebeller contre leur patron millionnaire mondain et exécrable.

imbuvable Hicham (Assaâd Bouab). Andréa et Gabriel s’apprêtent à partir tandis que Mathias (Thibault de Montalembert) tente de reprendre la tête de l’entreprise.

On espère voir le résultat fin 2018 ou début 2019.

« Chapeau melon et bottes de cuir » de nouveau adapté en série ?

20 janvier, 2018

Shane Blake, est ultra connu comme scénariste ( L’Arme fatale, Le Dernier Samaritain, Last Action Hero) et comme réalisateur (The Nice Guys, Iron Man 3, Kiss Kiss Bang Bang). Alors qu’il peaufine sa version de Predator qui sortira à l’été 2018, une nouvelle surprenante est tombée.

L’un de ses proches collaborateurs a confié à The Dark Side Magazine, qu’il bossait sur une nouvelle version de l’ultra célèbre série télévisée « Chapeau melon et bottes de cuir« .

« On situe l’action dans l’Angleterre des années 60, et notre approche, c’est la rencontre entre Danger Immédiat et Doctor Who. Pour l’instant, c’est le projet sur lequel on travaille que je préfère. »

Cette nouvelle version serait une série, produite par la Warner.

Est-ce une bonne idée de rebooter la série pop et culte ? Tout dépendra du résultat.

John Steed fut interprété par Patrick Macnee (décédé en juin 2015) dans 161 épisodes de 1961 à 1969 puis multi diffusée pendant 30 ans à partir de 1967 dans l’Hexagone. La seconde série, The New Avengers fut composée de seulement 26 épisodes et diffusée à partir de 1977 en France., la célèbre Emma Peel (jouée par Diana Rigg) apparut seulement au bout de la 4ème saison, qui ne restera que deux saisons. Tara King (jouée par Linda Thorson) lui succédera en binôme féminin de John Steed.

Purdey  (Joanna Lumley, Patsy d’Absolutely Fabulous) et le Gambit (Gareth Hunt) seront les partenaire Steed dans The New Avengers fin des années 70.

Et pour un peu de nostalgie voici le générique avec Emma Peel

Image de prévisualisation YouTube

Et celui avec Purdey

Image de prévisualisation YouTube

18740898 dans Films series - News de tournage

True Detective saison 3 embauche l’excellent Scott Mcnairy

20 janvier, 2018

True Detective saison 3 embauche l'excellent Scott Mcnairy   dans Films series - News de tournage mahershala-ali-in-talks-for-triple-frontier-696x464

stephen-dorff dans Films series - News de tournage

Stephen Dorff (Somewhere, Blade, Backbeat) rejoint la 3ème saison de True Detective, sur laquelle HBO compte beaucoup après la deuxième saison décevante.

L’acteur incarnera Roland West, un enquêteur de l’Arkansas faisant équipe avec le personnage qu’interprétera Mahershala Ali (House of Cards, Moonlight).

L’excellent Scott Mcnairy rejoint le casting dans le rôle d’un personnage qui « va endurer une terrible perte qui va lier son destin à celui de deux policiers d’état pendant dix ans ». Il a été vu en shériff dans la récente et excellente mini-série Netflix, Godless, mais aussi dans Argo, Killing Them Softly, The Rover, 12 Years A Slave, Fargo et Monsters.

Trois périodes distinctes seront filmées, comme dans la 1ère saison.

Carmen Ejogo sera une institutrice qui a connu deux enfants disparus en 1980.

L’enquête sera sur un meurtre dans les monts Ozark.

Jeremy Saulnier, remarqué pour Blue Ruin et Green Room, réalise tandis que Nic Pizzolatto sera de nouveau scénariste, comme sur les deux premières saisons.

scoot-mcnairy-joins-batman-v-superman-batman-v-superman-casts-scoot-mcnairy-who-is-he-playing-jpeg-87860Scoot%20McNairy

Ba du film évènement « Lady Bird » de Greta Gerwig Avec Saoirse Ronan

20 janvier, 2018
Résultat de recherche d'images pour "Lady Bird" de Greta Gerwig"
Une jeune femme passe une année à Sacramento.
Recueillant 100% de critiques positives sur l’agrégateur de critiques presse américain Rotten Tomatoes, le film de l’excellente actrice Greta Gerwig est donc unanimement salué de l’autre côté de l’Atlantique et se trouve en pôle position comme l’un des favoris des oscars.
Sortie le 8 février
Bande-annonce :
Image de prévisualisation YouTube

Ba de « Hostiles » de Scott Cooper (« Strictly criminal », Crazy Heart) avec Christian Bale

20 janvier, 2018

Résultat de recherche d'images pour "Hostiles Scott Cooper POSTER"

Christian Bale dans un western de Scott Cooper (« Strictly criminal », Crazy Heart)Scott Cooper sort du succès critique de « Strictly criminal« , qui a permis à Johnny Depp de redevenir acteur de composition.

Il  retrouve le génial Christian Bale, deux ans après les « Brasiers de la colère« , très réussi.

Il s’agira d’un western situé en 1892 avec Rosamund Pike et Ben Foster.

Christian Bale y serait un capitaine de l’armée escortant un chef de tribu indien et sa famille sur leurs terres, afin que l’indien décède là où il est né. Des Comanches et de nombreux obstacles se dresseront sur leur route. Sur le chemin, le personnage s’amourache d’une veuve dont la famille a été décimée.

Image de prévisualisation YouTube

Sortie le 28 mars 2018

Les réals de Captain America et Avengers sur un film de SF ambitieux

20 janvier, 2018

Les réals de Captain America et Avengers sur un film de SF ambitieux   dans Films series - News de tournage tumblr_om101cfekn1rc69zjo6_1280

Anthony et Joe Russo, réalisateurs de Captain America, Le Soldat De L’Hiver, Captain America : Civil War, Avengers : Infinity War et Avengers 4, viennent d’acheter les droits de la bande-dessinée The Electric State de Simon Stålenhag.

Andy Muschietti, derrière la nouvelle adaptation de « Çà » sortie l’an dernier, serait réalisateur.

Se situant dans un univers post-apocalyptique, l’histoire de déroule à la fin de l’année 1997. Une ado fugueuse et son robot se dirigent vers l’ouest des États-Unis.

Ils tombent sur les vestiges d’une bataille de drones dont les carcasses polluent la campagne.

Ba du nouveau James Franco, « The Disaster Artist »

20 janvier, 2018

Ba du nouveau James Franco,

James Franco part un peu dans tous les sens depuis plusieurs années, jouant dans des tonnes de films, des seconds rôles parfois inutiles et surtout il s’est mis à réaliser des films, avec un accueil disons poli.

Avec « The Disaster Artist« , il semble que la presse accueille enfin avec enthousiasme sa nouvelle réalisation dans laquelle il joue le rôle de l’acteur/réalisateur d’un des films réputé pour être l’un des pires  de l’histoire de cinéma.

Après Ed Wood,  « The Room » fut un navet nanar bien connu mis en scène en 2003 par Tommy Wiseau, sorte de mythomane, cénariste, acteur principal, réalisateur et producteur de son unique film.

L’histoire du film est désastreuse, d’un niveau plus bas que des séries style « Amour gloire et beauté » où le réalisateur s’envoie des fleurs avec un tournage chaotique où il licenciait des acteurs tous les jours, faisant disparaitre des rôles du film sans explications…

James Franco en a donc tiré un film comique qui semble t-il est très bon, d’après les échos reçus en festival et dans la presse.

Jouent dans le long métrage son frère Dave Franco, son ami Seth Rogen, Zac Efron, Jacki Weaver, Sharon Stone, ou Mélanie Griffith

Bande-annonce !

Image de prévisualisation YouTube

Sortie le 7 mars 2018

Ba de « Red Sparrow », Jennifer Lawrence en ballerine espionne

20 janvier, 2018
Résultat de recherche d'images pour "red sparrow jennifer lawrence"
Une jeune ballerine, dont la carrière est brisée nette après une chute, est recrutée contre sa volonté par les services secrets russes. Entraînée à utiliser ses charmes et son corps comme des armes, elle découvre l’ampleur de son nouveau pouvoir et devient rapidement l’un de leurs meilleurs agents. Sortie le 21 mars 2018
Image de prévisualisation YouTube

« Le grand jeu » de Aaron Sorkin – critique du Blanc Lapin

14 janvier, 2018

Il est curieux de voir le scénariste de The Social Network, A la maison Blanche ou Steve Jobs, réaliser son 1er long métrage sur un tel thème.

En effet Jessica Chastain joue Molly Bloom, ex championne de ski, reconvertie dans les années 2000 en organisatrice de jeux de pokers à Hollywood avec des célébrités et riches addicts au jeu … sauf qu’elle organisait des jeux clandestins.

Après lorsque l’on voit l’histoire vraie de cette jeune femme, on comprend l’intérêt du sujet.

C’est typique du self made-woman avec un personnage très intelligent, élevé à la dure par un père très exigeant. Kevin Costner trouve d’ailleurs là un bon rôle. Puis peu à peu elle va vouloir voir plus grand, susciter l’intérêt de la mafia pour blanchir son argent et tout va déraper, jusqu’à se faire arrêter par le FBI.

Le film est donc très bien huilé et mis en scène, alternant scènes qui racontent cette histoire étrange d’une femme se faisant une place dans un milieu d’hommes riches et scrupules et scènes avec son avocat interprété par le toujours excellent Idris Elba. D’ailleurs ce dernier ne s’est pour une fois pas planté dans son choix de rôle, lui qui accumule les mauvais films malgré son talent.

« Le grand jeu » est donc à la fois intéressant et curieux par le caractère du personnage principal. Cette femme est éminemment seule. Elle n’a aucun homme dans sa vie et s’est construite sur un échec sportif et un échec par rapport à son père. Elle pense être mal aimée de ce dernier et cherche à prouver qu’elle peut maitriser dans un monde d’hommes. Il est peut être dommage que le film soit trop didactique et l’explique, comme si le scénariste avait peur qu’on ne comprenne pas l’intérêt du long métrage.
Après certains spectateurs auront du mal avec cette femme froide et rationnelle qu’est Molly tandis que d’autres seront épatés par la force de caractère et les revendications féministes fortes qu’elle dégage.

La morale de l’histoire est quant à elle plus discutable. Ce père qui a fait vivre l’enfer à ses enfants pour qu’ils soient meilleurs que les autres et sur lequel Aaron Sorkin apporte un regard mielleux sur la fin…c’est comment dire ? décalé…à mon goût tout du moins parceque bon le type reste un connard et on ne comprend pas trop pourquoi se taper cette scène.

« Le grand jeu » n’est pas dénué de défauts mais tant pour son rythme, sa mise en scène que le jeu de Jessica Chastain, Idris Elba et Kevin Costner, ceci vaut le coup d’aller le voir.

La piste aux Lapins :

3 étoiles

« Les heures sombres » de Joe Wright – Critique du Blanc Lapin

14 janvier, 2018

L’exercice du biopic est très répandu et s’est développé ces quinze dernières années mais c’est pourtant un genre casse gueule, souvent parsemé de récits versant dans l’hagiographie facile.

Le film de Joe Wright a le mérite de présenter Winston Churchill avec ses défauts car il n’avait pas forcément les qualités requises pour provoquer l’empathie. C’était un homme suffisant et sûr de lui, relativement dédaigneux de ses opposants politiques lorsqu’ils étaient médiocres, passablement porté sur la bouteille, et très éloigné du peuple par son train de vie dispendieux.

Joe Wright va donc nous montrer l’autre face du personnage en axant sur son intelligence et son flair mais aussi ses valeurs, sa haine d’Hitler, ce petit peintre raté, et sa détermination à ne pas laisser la Grande-Bretagne perdre son honneur.

Le film montre l’arrivée d’un bulldozer politique mal aimé du roi pour son culot et ses manières, qui va peu à peu acquérir la confiance du souverain, de la chambre des lords et du peuple en étant droit dans ses bottes et en se rendant sympathique là où il se foutait éperdument de l’opinion des autres auparavant. Cet homme qui pensait toujours avoir raison, va douter du fait des évènements historiques, de la débâcle des armées sur le territoire français et la rapidité avec laquelle le Reich envahit l’Europe. Puis il va comprendre qu’il doit parler tant au souverain qu’au peuple en flattant l’esprit de résistance et de combat, l’esprit patriotique et de liberté et les piliers qui font de l’Angleterre une île toujours à part dans l’histoire.

Pour servir ce personnage, Gary Oldman livre une prestation au dessus du sol, méconnaissable, brillant, probablement l’un de ses meilleurs rôles et il en a eu un certain nombre le bonhomme. Cette extraordinaire performance sert le film mais ne l’étouffe pas car la mise en scène de Joe Wright est stylée, vive et intelligente.

On glorifie certes le phrasé de l’homme historique mais c’est parceque les mots sont les armes du personnage pour changer le destin d’un peuple. Et Joe Wright a réussi à montrer cet instant fragile où un homme entre dans l’histoire en prenant ses responsabilités, là où il aurait pu choisir la voie de la négociation puis de la soumission aux nazis.

Le film est sous tensions en permanence et se suit avec suspens et c’est le premier film de l’année à voir absolument.

La piste aux lapins :

3,5 lapins

 

123456...373